Tribune…La mise à niveau des unités hôtelières piétine:La qualité laisse à désirer





La Tunisie s’est lancée dans le tourisme et l’hôtellerie dès l’aube de l’indépendance et surtout à partir des années 1960. Elle s’est dotée des plus belles unités hôtelières de différentes étoiles. Toutefois avec le temps et l’utilisation massive, les équipements ont vieilli et le mobilier a perdu de son éclat.
L’Etat grâce à l’impulsion et aux encouragements accordés aux professionnels, avait étudié et programmé une stratégie de mise à niveau sur le plan national et à l’échelle de toutes les régions touristiques du pays. Sur 850 hôtels classés en Tunisie, seulement 120 avaient adhéré à ce projet et uniquement 48 et plus de 50 avaient obtenu leur agrément et le financement de cette opération.
L’on se demande pourquoi ce retard. Or la concurrence au niveau du bassin méditerranéen et spécialement nos voisins marocains avaient déjà engagé leur mise à niveau à travers tout le Maroc et avaient enregistré une superbe et grande avance sur nous. Certains chantiers entamés traînent toujours jusqu’à ce jour. Tel l’ex-hôtel Abounawas Gammarth, qui, depuis plus de 3 ans n’avance pas, sachant qu’en 1983 ce même chantier avait vu la destruction de l’ancien hôtel Abounawas, appartenant à la commune de la Marsa, et avait été construit par le C.T.K.D en 24 mois, clés en mains. Que se passe-t-il, pourquoi ce retard ? Et c’est valable pour d’autres unités. Ceci, constitue un grand handicap pour notre hôtellerie et spécialement la qualité, un paramètre de taille et déterminant pour l’image de marque de la Tunisie.


Mongi GHARBI
Journaliste




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com