Poulina Group Holding: Un optimisme malgré la conjoncture difficile





La rencontre du management du «Poulina Groupe Holding» (PGH) avec les intermédiaires en Bourse, tenue mercredi dernier à l’IACE, a été une occasion pour rassurer les actionnaires du groupe quant à sa situation et ses perspectives.


Tunis – Le Quotidien
A l‘instar de plusieurs autres entreprises cotées en bourse, le groupe Poulina a répondu à l’appel de l’Association des Intermédiaires en Bourse et a présenté sa nouvelle communication financière, en présence d’une audience nombreuse des intermédiaires en Bourse.
Le management de PGH a tenu à rassurer ses actionnaires quant à la bonne santé du groupe, dont les chiffres au trois quart de l’année en cours affichent une croissance remarquable, notamment avec un chiffre d’affaires en progression de 36%, et un résultat brut d’exploitation en évolution de 16%, par rapport aux neuf premiers mois de 2007.
M. Abdelwaheb Ben Ayed, président du PGH, et ses compagnons ont affirmé, par ailleurs, que la diversification des activités du groupe a permis de réaliser des résultats globalement conformes aux prévisions, notant que les retards de certaines réalisations ont été compensés par la surperformance d’autres secteurs.
Ainsi, selon son management, les réalisations de PGH au troisième trimestre demeurent en ligne avec les prévisions annoncées au business plan, malgré les soubresauts enregistrés au niveau du marché international et qui ont été atténués grâce à la diversité des activités du groupe.
Et d’expliquer que cette conjoncture internationale difficile aura un impact, dont on ne peut évaluer, sur les résultats du groupe au cours du quatrième trimestre. C’est dans ce contexte, d’ailleurs, que le management a été amené à prendre des positions d’achats sur l’acier, les huiles de maïs et de soja, pour atténuer les répercussions de la conjoncture et poursuivre la croissance du groupe.
Le management de PGH a précisé, par ailleurs, que la stratégie d’investissement telle qu’annoncée dans le business plan demeure inchangée. Et d’ajouter, à ce propos, qu’au niveau du pôle agroalimentaire et services, la société Poulina de Bâtiments et de Travaux Publics vient d’ajouter 60% du capital de la société publique libyenne «Ettatouir», qui dispose d’un chantier de 408 millions de dinars.
Il a même annoncé que de nouveaux projets d’investissement dans le secteur des matériaux de construction non inclus dans le business plan, dont des projets d’envergure dans la région de Gafsa, sont en négociations avancées.
Le management du groupe Poulina espère ainsi poursuivre sa croissance et atteindre les objectifs fixés par le business plan s’étalant sur quatre ans de 2008 à 2012.


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com