Jeux Asiatiques 2006 : La Chine seule contre tous





La Chine a poursuivi sa domination des Jeux Asiatiques 2006, dimanche à Doha, au deuxième jour de la 15ème édition, même si les autres nations se sont réveillées pour lui disputer les titres tandis qu’une lanceuse de poids indienne, contrôlée positive, a été renvoyée au pays. Le judo a été la meilleure illustration de ce semblant de rééquilibrage des forces. Les quatre titres en jeu sont ainsi allés à quatre pays, et la finale des 81 kg messieurs (entre un Mongol et un Kazakh) a échappé aux trois puissances continentales (Chine, Japon et Corée du Sud), qui ont quand même pris chacune une médaille d’or. En natation, les représentants de l’Empire du milieu (5 titres sur 6 samedi) n’ont fait retentir leur hymne national dans la piscine olympique qu’à deux reprises: Qi Hui sur 400 m 4 nages et le relais 4x100 m dames. Le Japon s’est ressaisi avec deux titres, la vice-championne olympique Reiko Nakamura sur 200 m dos et le vétéran Takashi Yamamoto, 28 ans, sacré pour la troisième fois consécutive sur 100 m papillon (un record). Mais le pays du Soleil Levant a aussi connu une énorme déception. Son double champion olympique Kosuke Kitajima a été devancé sur 50 m papillon par l’étonnant Kazakh Vladislav Polyakov. Pour sa part, le jeune prodige sud-coréen Park Tae-hwan, 17 ans, a survolé la finale du 200 m nage libre, laissant le Chinois Zhang Lin à près d’une seconde (73/100ème). Les stands de tirs ont été aussi gagnés par la révolte: après leurs six titres de samedi, les Chinois n’en ont conquis que deux, tout comme le surprenant Koweit, le Kazakhstan s’emparant de la médaille d’or de l’épreuve par équipes de la carabine à 50 m. En revanche, l’ordre établi a été respecté en haltérophilie. Comme la veille, les Chinois ont fait main basse sur les trois catégories du jour avec, en prime, trois records du monde par Chen Yanqing, 27 ans, championne olympique en titre, chez les moins de 58 kg, et deux doublés chez les messieurs. Au total, avec 47 médailles dont 29 d’or, la Chine se trouve déjà très loin des 44 autres nations, y compris de sa dauphine, le Japon (27, dont 7 d’or). Mais dimanche, elle n’a gagné que 13 titres sur les 27 mis en jeu, un score moins imposant que le 16 sur 20 de la première journée. Enfin, l’Inde a retiré de la compétition d’athlétisme Seema Antil, 23 ans, après le résultat positif d’un contrôle antidopage mené en novembre. Médaillée d’argent des jeux du Commenwealth, elle avait été contrôlée positive à l’éphédrine aux Mondiaux juniors en 2000.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com