Les laboratoires Sanofi en partenariat avec l’association tunisienne des diabétiques: Prise en charge d’une cinquantaine d’enfants





Une cinquantaine d’enfants souffrant de diabète seront pris en charge par les laboratoires Sanofi. L’opération sera menée en partenariat avec l’Association tunisienne des diabétiques. Une opération qui permettra de rendre le sourire à de jeunes patients et de les aider à vivre confortablement avec la maladie.

Tunis-Le Quotidien
La journée mondiale du diabète a été célébrée cette année par le ministère de la Santé publique, un certain nombre de sociétés médicales opérant dans ce domaine, l’Association tunisienne des diabétiques ainsi que les laboratoires de fabrication de médicaments. Tous ont mis les bouchées doubles. De grandes opérations de sensibilisation et de dépistage du diabète dans les lieux publics, notamment dans les centres commerciaux dans divers gouvernorats ont été réalisées pour permettre à de nombreux passagers de se faire examiner gratuitement et de se faire soigner éventuellement. Le diabète constitue en effet l’une des maladies silencieuses qui peuvent se déclencher sans que le patient ne s’en rende compte.
Sur ce registre, les laboratoires Sanofi avec la collaboration de l’Association tunisienne des diabétiques ont décidé de prendre en charge une cinquantaine d’enfants atteints par la maladie et de les faire soigner à leurs charges. Une initiative concrète qui ne manquera pas d’alléger les souffrances de certains malades notamment ceux qui sont dans le besoin.


Des recommandations utiles
Ceci étant, lors de la journée de sensibilisation organisée à l’occasion, une dizaine de recommandations ont été proposées à tous les concernés pour leur d’éviter la maladie et de se faire soigner à temps. Nous citons la sensibilisation à l’hygiène alimentaire au niveau de l’espace scolaire, la mise en place de structures de contrôle de l’hygiène alimentaire sous la houlette de l’Organisation de la défense des consommateurs, le suivi de l’obésité chez l’enfant et le diabète de type 2 en Tunisie. Il a été également mis l’accent sur la nécessité de normaliser les étiquettes sur les emballages des aliments et que l’Institut de Nutrition développe un programme de bonne lecture de ces étiquettes. Il a été également recommandé l’organisation de campagnes de dépistage généralisées durant toute l’année sur les écoles à l’occasion des visites médicales systématiques et dans les lycées notamment pour les enfants à risque.
Il est important également à ce sujet d’éviter d’adopter des attitudes passives à l’égard de la maladie et de croire que cela n’arrive qu’aux autres.


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com