STAR : Régleur de sinistres… et fier de l’être depuis 50 ans !





Pour célébrer un demi-siècle d’existence et d’accomplissements, la doyenne des compagnies d’assurances en Tunisie a choisi de laisser les chiffres s’exprimer lors d’une rencontre, hier, avec les médias. A elle seule, la Société tunisienne d’assurance et réassurance (STAR) détient aujourd’hui plus du quart du marché avec un chiffre d’affaires de plus de 216 millions de dinars.

Tunis-Le Quotidien
Le monde n’a pas cessé de changer au cours des cinquante dernières années… La STAR aussi ! Quand le monde en était à l’Etat-providence, la compagnie avait reçu de la République tunisienne naissante la mission pionnière de tracer le chemin dans le secteur des assurances et, depuis sa création, le 26 décembre 1958, elle n’a cessé de confirmer ce leadership naturel. Maintenant, alors que le monde en est à l’ouverture tous azimuts, elle s’apprête à célébrer son 50e anniversaire avec une valeur cotée en bourse depuis 1997 et un capital panaché où l’Etat et les entreprises publiques sont certes majoritaires avec 38.6% mais où l’assureur français Groupama détient 35% et où le reste du capital est détenu par des actionnaires privés.


Une identité et une réputation à affirmer
M. Abdelkarim Merdassi, P-DG de la STAR, est intarissable sur la contribution substantielle de la compagnie qui emploie 647 personnes au développement économique de la Tunisie grâce à une évolution interne constante mais aussi à un rayonnement international croissant, particulièrement au Maghreb et en Afrique.
Détenant à présent plus de 26% de part de marché, la Star vient en première position en assurances de risques et ne cesse de consolider ses avancées. Elle est ainsi numéro un dans le transport maritime, dans l’assurance incendie, l’automobile, la santé… De plus, ces dernières années, elle affiche la volonté de faire face à ses deux points faibles : l’assurance-vie et l’assurance agricole. Cotée en bourse depuis 1997, la STAR vient d’augmenter son capital pour le porter à 23, 076 millions de dinars. Son chiffre d’affaires a dépassé les 216 MD, en 2007 et son capital est détenu essentiellement par l’Etat et les entreprises publiques (38.6%) et Groupama (35%). Le reste est détenu par des actionnaires privés.
Des indicateurs qui présentent une bonne marge de manœuvre mais M. Merdassi garde la tête froide. Pour lui, les choses sont claires : ‘‘L’assureur est un régleur de sinistre… C’est notre identité et la racine de notre réputation.’’


Plus de 163 millions de dinars de fonds propres !
‘‘Tout au long du demi-siècle écoulé, la STAR a participé activement au déploiement des assurances en Tunisie, dans les pays voisins et sur le continent africain. C’est ainsi qu’elle a créé en 1967, l’Institut Africain des Assurances (IAA) pour former des assureurs de haut niveau. En 41 ans, il a formé près de 1250 assureurs Tunisiens et Africains. Plus de 500 hauts cadres africains en sont issus. La STAR a également soutenu la constitution de nombre d’organisations (UGAA, OAA, FAIR...) et de compagnies arabes et africaines (Arab Ré et Africa Ré)’’, souligne M. Merdassi.
‘‘Les indicateurs financiers de la STAR sont significatifs. La société jouit en effet d’une assise financière solide forte de plus de 163 millions de dinars de fonds propres, d’une marge de solvabilité confortable avec plus de 4 fois la marge réglementaire, des actifs en représentation des engagements techniques de plus de 3 fois les fonds propres et d’un taux de représentation des engagements techniques dépassant les 130%’’, ajoute-t-il.


Assurance-vie, assurance agricole et autres perspectives
Bénéficiant des réformes profondes imprimées récemment au secteur des assurances, la STAR entame son deuxième cinquantenaire sous l’impulsion d’un tournant historique à savoir le partenariat stratégique scellé avec Groupama, retenu avec une participation à concurrence de 35% au capital. Inscrit ‘‘dans une logique de consolidation rendue impérative par les perspectives d’avenir’’, comme l’a souligné le ministre des Finances, M. Mohamed Rachid Kechiche, ce partenariat se fixe ‘‘un impératif de réussite’’. L’association du leader tunisien de l’assurance et de l’expertise centenaire de Groupama créera un acteur de premier plan capable de développer son activité sur tous les segments présentant des opportunités sur le marché de l’assurance en Tunisie.
Une grande opportunité s’offre à la faveur de cette synergie : le développement du marché tunisien des assurances. Les incitations fiscales consenties au profit de l’assurance-vie, de l’assurance agricole et des autres risques, dessinent autant de perspectives porteuses. Aussi, l’ancrage de la culture de l’assurance, sous l’effet d’une nouvelle approche plus pédagogique et mieux accessible à tous, devra permettre de hisser davantage les taux de pénétration, de prime moyenne par habitant et la part de l’assurance-vie par rapport à celle non-vie. ‘‘Le potentiel est large, conclut M. Merdassi, pour une STAR encore plus dynamique, encore plus innovante et encore plus brillante.’’


Manoubi AKROUT
manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com