Qualité des services dans le secteur du tourisme: 21 établissements fermés et 15 autres déclassés





L’Office national du Tourisme Tunisien (ONTT) a effectué entre le 1er janvier et le 30 septembre 2008 quelque 16 mille opérations de contrôle qualité au niveau des établissements touristiques du pays. Bilan: vingt et une décisions de fermeture, quinze hôtels déclassés et des dizaines d’avertissements.

Tunis-Le Quotidien
Vingt et un hôtels et restaurants touristiques en Tunisie se sont vu adresser un avis de fermeture suite à des opérations de contrôle qualité menés par l’ONTT. Dans ce même cadre, quinze autres établissements touristiques ont été rétrogradés alors que des avertissements ont été adressés à des « dizaines » d’autres hôteliers pour les inciter à combler certaines lacunes soulevées en matière de qualité des services.
Les principales infractions relevées ont concerné l'hygiène, l’accueil, l’animation et la restauration, selon un bilan publié récemment par l’ONTT.
Au total, 16.000 opérations de contrôle ont touché les villes de Yasmine Hammamet, Nabeul-Hammamet, Sousse, Monastir, Mahdia, Tabarka,Tozeur et Djerba.
Selon les professionnels du secteur, cette « opération coup de poing » contre le laisser-aller est salutaire par ces temps de vaches maigres où les touristes deviennent de plus en plus regardants aussi bien en matière de budget consacré aux loisirs qu’au niveau des prestations offertes.


Enquête
Dans cette même optique d’amélioration de la qualité des prestations offertes aux touristes, une enquête de satisfaction de la clientèle a été également réalisée par l'ONTT dans le but de collecter des opinions et des suggestions des touristes concernant leur séjour en Tunisie. Un questionnaire anonyme a été adressé aux clients dans les hôtels et les aéroports avec des questions précises sur les raisons du choix de la Tunisie, la durée de séjour, la fréquence de visites en Tunisie, le motif du voyage, l'hébergement dans l'hôtel et en location, la qualité de service à la réception, dans le restaurant, le café et la chambre.
Les questions ont aussi porté sur la qualité au niveau des infrastructures, de l'animation dans les hôtels ainsi que sur les visites des sites archéologiques et culturels, les festivals, les prestations dans les cafés, les discothèques et les centres d'animation, l'achat des produits artisanaux, le rapport qualité prix et le montant des dépenses par touriste.
Il ressort des résultats préliminaires de l’enquête que la qualité des services demeure le maillon faible du tourisme tunisien. Un constat qui confirme les résultats d’une étude publiée en 2007 par la revue allemande Touristik Aktuell. Dans le classement des destinations touristiques établi d’après des notes attribuées par les grands tour-opérateurs et agences de voyages, la Tunisie est pointée du doigt pour ses prestations. Alors que les Baléares, l’Espagne et la Turquie sont arrivés en tête de liste, la Tunisie a reculé d’un rang entre 2006 et 2007 et s’est classée en 10e position, avec une note de 3,19 sur une échelle où les mieux classés obtiennent 6.


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com