Afghanistan: Des dizaines de morts dans des violences à travers le pays





Le Quotidien-Agences
Vingt-deux personnes, dont 14 insurgés, ont été tuées au cours des dernières 48 heures dans des violences à travers l'Afghanistan, a-t-on appris hier de sources officielle et militaire.
Les insurgés ont péri au cours de deux opérations des forces de sécurité afghanes et de la coalition internationale, dans le sud et l'ouest du pays, a annoncé la coalition.
La première opération s'est déroulée dans le district de Nahr Surkh, dans la province de Helmand, un bastion des Talibans, dans le sud de l'Afghanistan.
Lors de la seconde opération, des commandos afghans et des soldats de la coalition perquisitionnaient des bâtiments dans le village de Dowlatabad, dans la province de Farah (ouest), quand ils ont été la cible de tirs d'insurgés.
Par ailleurs, l'armée américaine a ouvert une enquête après la mort d'un civil, tué lors d'une patrouille des forces afghanes et de la coalition, qui ont ouvert le feu sur un véhicule qui refusait de s'arrêter, dans la province de Khost (est).
Deux civils ont été tués et 15 blessés dans un attentat à la voiture piégée qui a frappé samedi matin un marché de la ville de Khost, près de la frontière pakistanaise, a indiqué le colonel Mohammed Yaqob, responsable des services de renseignement locaux.
Dans la province de Ghazni, ce sont trois policiers qui ont été victimes de l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule, selon le porte-parole du gouverneur de Ghazni, Ismaïl Jahangir.
Un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a revendiqué cet enlèvement, survenu trois jours plus tôt et cet assassinat, "après qu'un interrogatoire a démontré qu'il s'agissait d'un espion du gouvernement et des forces étrangères".
Dans le district de Khas Kunar, de la province de Kunar (est), le corps criblé de balles de Ghais Hakmal, gouverneur du district de Marawara, enlevé par les talibans trois mois plus tôt, a été découvert hier, selon le gouverneur du district, Saïd Mahbob Pacha.
Cet assassinat a été revendiqué par un porte-parole local des talibans.


Gates espère l'envoi de renforts US d’ici un an


Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a espéré que les Etats-Unis envoient avant les élections l'an prochain une bonne partie des 20.000 troupes supplémentaires qu'ils comptent déployer en Afghanistan "dans les douze à dix huit mois".
Au total, le Pentagone compte envoyer quatre brigades de combat et leurs soutiens, soit "plus de 20.000 soldats", "dans les douze à dix-huit mois prochains", a déclaré le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrell.
"L'une des choses dont nous avons discuté est la nécessité d'envoyer autant de forces armées que possible avant les élections afin de tenter de mettre en place un environnement sûr", a souligné Gates lors d'une réunion à Cornwallis, au Canada, des pays de l'Otan présents dans le sud afghan.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com