Billet: L’éducation artistique, une priorité





Un enfant qui n’évolue plus chez lui, où ses repères sont normalement fixés, s’ennuie aussi à l’école en l’absence d’une programmation culturelle riche et diversifiée. Et c’est là que le bât blesse, car les structures ne manquent pas dans nos écoles depuis qu’on a commencé à reparler de clubs artistiques et notamment d’une direction d’animation culturelle. Mais ces structures sont-elles capables, actuellement, de recevoir les écoliers et les lycéens pendant les heures libres ou d’inclure dans les programmes des cours de théâtre, de cinéma, de  peinture ?… Sont-elles habilitées à êtres pour les artistes en herbe une véritable pépinière des arts ?
On a tant parlé de l’éducation artistique dans nos milieux scolaires. Mais, a priori, celle-ci n’est pas encore une priorité. Car elle devrait être repensée d’une manière qui fait fi d’une programmation répétitive et dépourvue de créativité. On devrait commencer par redonner le sens de l’esthétique dans toute sa dimension à l’école. En ce sens que l’éducation artistique aura pour objectif d’ouvrir à l’élève l’accès au patrimoine artistique et culturel que nous avons. Pourquoi pas en réintégrant les allers-retours aux musées, aux galeries d’art, aux salles de théâtre et de cinéma dans les programmes scolaires ?
Un enfant a, par ailleurs, besoin de s’exprimer à travers la création artistique sous toutes ses formes. Et pourquoi pas, à faire de l’art l'expression profonde de ce qui anime son être…


M.B.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com