Politique : Mohamed Bouchiha et Ahmed Brahim officiellement candidats à la présidentielle de 2009





Le Parti de l'Unité Populaire (PUP) et le Mouvement Ettajdid (ex Parti Communiste Tunisien) ont désigné le week-end dernier leurs secrétaires généraux respectifs, Mohamed Bouchiha et Ahmed Brahim, comme candidats à l'élection présidentielle de 2009.
 
Tunis-Le Quotidien
Le PUP va participer pour la troisième fois à l'élection présidentielle. En 1999, cette formation d’opposition modérée présente à l’Assemblée nationale depuis 1994 avait présenté la candidature de son ex-secrétaire général Mohamed Bel Haj Amor et en 2004 c'est M. Bouchiha qui s'est présenté.
Mohamed Bouchiha, 60 ans, diplômé d'histoire, se consacre à la politique depuis son élection à la Chambre des députés en 1999 et dirige le PUP depuis 2000. Auparavant, il avait effectué un bref passage par la presse écrite avant de servir dans le ministère du Transport. «Nous espérons aujourd’hui participer à la consolidation du pluralisme et améliorer le score de notre parti, grâce notamment aux nouvelles lois et mesures qui protègent l'opération électorale», a-t-il affirmé au lendemain de l’annonce officielle de sa candidature.
De son côté, Ahmed Brahim, 61 ans, souhaite à travers sa candidature «contribuer à la consolidation du pluralisme effectif en Tunisie». Cet universitaire avait été désigné en juillet 2007 premier secrétaire général d’Ettajdid en remplacement du chef historique du parti Mohamed Harmel.
Un autre parti de l'opposition parlementaire modérée, l'Union Démocratique Unioniste (UDU) a aussi annoncé la candidature de son secrétaire général, Ahmed Innoubli, à l'issue d'une réunion de ses instances à la mi-novembre.


Conditions
Deux autres partis de l'opposition, le forum démocratique pour le travail et les libertés (FDTL) et le Parti des Verts pour le Progrès (PVP) ne répondent pas également aux conditions exigées par la constitution. Le FDTL et le PVP n'ont pas tenu leurs congrès constitutifs.
Pour le Mouvement des démocrates Socialistes (MDS), c'est la limite d'âge qui ne permet pas à son secrétaire général, Ismaïl Boulehya, de se présenter.
Le Parti Social Libéral (PSL) a préféré, quant à lui, soutenir la candidature du président Zine El Abidine Ben Ali.


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com