Bourse : Stabilisation





Stabilisation Les indicateurs boursiers ont observé une zone de consolidation avec la stabilité du Tunindex qui ne s’est décalé que de 0,06% à hauteur de 1240.38 points. C’est assurément la remontée influente de la SFBT qui a rendu possible l’équilibre des forces en présence. Autrement dit, la comparaison des hausses et des baisses serait en faveur de ces dernières dont les amplitudes ont été parfois assez accentuées. Notons à titre d’exemple la STIP qui a dégringolé le vendredi de -4.16% pour se loger sur un cours en retrait à 5.520 dt. Pareil, pour les Ateliers Mécaniques du Sahel qui continuent de se désagréger d’une séance à l’autre et terminer la semaine sur un cours corrigé de 2,330 dt pour un nominal de 5 dinars, et ce suite au nouveau recul de -2.91% de sa position de la veille. Idem, pour Magasin Général qui a glissé de -2.43% à 7,200 dt, la Banque du Sud qui a cédé -1.87% sur la ligne des 9.400 dt; la Banque de l’Habitat qui reste volatile, tout en s’accrochant à 8,100 dt contre une décote de -1.69%... Les hausses, de moindre vigueur il est vrai, ont continué de remonter le secteur du Leasing dont ATL, qui a terminé la semaine sur un cours à 13,100 dt, suite à une valorisation de +2.50%. De même, pour l’industrielle STEQ qui s’est adjugé 1.85% sur un cours de clôture à 4,940 dt, Sotrapil qui remonte sur la ligne des 14 dinars (+1.30%) sans oublier la STB qui tente un petit bond de 0.70% à 7,100 dt. Au total, c’est un peu plus d’une quinzaine de supports qui ont été mouvementés dans une physionomie qui, quoiqu’on dise, reste porteuse d'améliorations, tant il est vrai que les récentes déclarations prometteuses en matière de conjoncture économiques, restent un élément d’anticipation positive qui devrait donner du tonus chez les investisseurs qui anticipent sur le moyen terme. Ceci étant, l’activité a été sélective en terme de volume. C’est l’UBCI qui l’a emporté hier, avec la cession d’un imposant paquet de quelque 37. 500 titres, moyennant le cours maintenu de la veille à 27.340 dt. Il est vrai que l’UBCI a connu une constante remontée qui, d’une clôture hebdomadaire à l’autre, aura été valorisée de plus de 5 dinars (122.2%). Reste à voir si un tel niveau de valorisation ne déclenchait pas un phénomène de ventes bénéficiaires pour la rentrée du lundi. A suivre ! Abou Sandra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com