Inquiète face à l’approche adoptée par Bush: L’UE veut promouvoir le multilatéralisme auprès d’Obama





Le Quotidien — Agences
L'Union européenne doit profiter de l'élection de Barack Obama pour défendre auprès de Washington une approche multilatérale des questions internationales et plaider en faveur d'une meilleure collaboration entre Européens et Américains face aux crises.
C'est ce que préconise un projet de document que l'UE doit adopter lors du sommet de Bruxelles la semaine prochaine et qui actualise les positions adoptées en matière de sécurité en 2003, alors que les pays européens étaient divisés sur l'invasion américaine en Irak.
"Au niveau mondial, l'Europe doit promouvoir un renouvellement de l'ordre multilatéral (...) C'est une occasion unique de renouveler le multilatéralisme, en travaillant avec les Etats-Unis et nos partenaires dans le monde", précise le document.
L'Onu doit être le "point sommital" d'une telle approche multipolaire, poursuit ce projet.
De nombreux pays européens, notamment la France, avaient dit leur inquiétude face à l'approche "unilatérale" adoptée par George W. Bush en réponse aux problèmes internationaux, particulièrement lors de son premier mandat entre 2000 et 2004.
L'élection à la Maison blanche du démocrate Barack Obama, qui s'est opposé à la guerre en Irak et a défendu le multilatéralisme, semble ouvrir de nouvelles perspectives.
Mais pour saisir cette occasion, il faut que l'UE se donne les moyens d'être "plus capable, plus cohérente et plus agissante" dans les affaires mondiales, ajoute le document.
Parmi les principaux défis actuels, il cite le danger de la prolifération nucléaire, la cybercriminalité et les problèmes d'approvisionnement énergétique.
Il souligne la nécessité de continuer à travailler avec la Russie dans les domaines politique et économique, malgré la récente guerre dans le Caucase, et d'associer des pays comme la Chine et l'Inde au processus de décision au niveau international.
"L'Europe fait face à des défis et à des menaces de plus en plus complexes", ajoute le texte qui sera présenté lundi aux ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept avant d'être adopté lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement les 11 et 12 décembre.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com