Téléphonie fixe : Entrée en service du nouvel opérateur, le 1er janvier 2010





Le ministère des Technologies de la Communication vient de lancer, enfin, l’appel d’offres international relatif à l’attribution de la deuxième licence de téléphonie fixe et mobile de deuxième et troisième génération en Tunisie. 
Un mémorandum d’informations préliminaires, préparé par le consortium englobant la Banque d’Affaires de Tunisie, « Bird&Bird » et « Ingénieurs Conseil et Economistes Associés », sur la base des données fournies par le ministère des technologies de la communication, a été, ainsi, publié au cours de la semaine dernière.
Il s’agit d’un document dont l’objectif est de décrire le processus d’attribution de cette deuxième licence, et les modalités d’inscription afin de retirer le dossier d’appels d’offres et participer au processus de l’appel à la concurrence.
Selon ce document, le processus d’attribution s’adresse aux opérateurs de réseaux de télécommunications disposant de leurs propres infrastructures et titulaires, depuis au moins deux ans, d’une licence incluant des services de téléphonie fixe ou mobile en cours d’exploitation, ou d’une licence incluant des services de transmission de données par satellite en cours d’exploitation en Tunisie. L’opérateur doit avoir une expérience confirmée et justifier de références solides dans l’installation et l’exploitation des réseaux de télécommunications.
Le mémorandum indique que les opérateurs pourraient agir seuls ou en consortium avec d’autres investisseurs, notant que les deux opérateurs actuels Tunisie Télécom et Tunisiana, ainsi que leurs actionnaires, ne sont pas éligibles à ce processus d’attribution d’autant qu’ils disposent déjà d’un réseau opérationnel en Tunisie.  
Le document précise que la licence est technologiquement neutre et  ouverte en termes de services et de choix d’infrastructures à l’effet de commercialiser tout service de télécommunications fixes et mobiles.
Il explique, par ailleurs, que les services offerts dans cette licence incluent ceux de télécommunications fixes, notamment la téléphonie sur IP, les services d’accès à Internet et les services de transmission de données…, ainsi que tous les services de télécommunications mobiles, en particulier ceux de la troisième génération…
Le mémorandum fixe la date du 1er janvier 2010 pour le démarrage de la commercialisation des services du nouvel opérateur, laissant ainsi comprendre que la sélection de ce dernier aura lieu dans les prochains mois.


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com