Exposition : Hommage à Mohamed BoudhinaI





mmortaliser le nom du grand poète, feu Mohamed Boudhina, est un acte de reconnaissance que le monde de la culture doit à cet homme qui a tout donné à l’art et à la culture en général. A l’occasion du sixième anniversaire de son décès dont la commémoration a eu lieu mardi dernier, une exposition documentaire a été inaugurée à la Maison de la Culture Ibn Khaldoun et consacrée aux œuvres de cet homme de culture, artiste et chercheur.
L’exposition a été inaugurée par le ministre de la Culture et de la sauvegarde du patrimoine, M Abderraouf Basti en personne, en compagnie de la veuve du défunt. Ils ont tous donné un bref aperçu sur la vie et les efforts déployés par Mohamed Boudhina pour la promotion de la culture tunisienne. Pour revenir à l’exposition qui se poursuit jusqu’au 13 décembre, disons qu’elle constitue un témoignage immortalisant ses œuvres. Plusieurs exemplaires de ses publications ainsi que de nombreuses photos où le poète est en plein exercice de ses activités dans divers domaines politiques, sociaux et culturels figurent dans cette exposition. Quant aux œuvres exposées, elles portent pour la plupart sur ses ouvrages parus dans les sciences de la culture, l’art et la musique. Une collection importante qui atteint un nombre impressionnant de 80 ouvrages publiés ou co-publiés par le défunt a été exposée dans la salle d’entrée de la Maison de la Culture Ibn Khaldoun. L’initiative consistant à immortaliser Mohamed Boudhina a été saluée par le ministre de la Culture ainsi que par la famille du défunt qui, en la personne de Radhouane Boudhina, a rappelé de nombreuses autres commémorations dont il a fait l’objet dans d’autres manifestations. Outre le lycée de Hammamet et une session du Festival de la Musique tunisienne qui ont porté le nom de cet homme de culture, c’est un musée qui lui sera dédié prochainement. Dans celui-ci seront exposées ses publications et les objets de son répertoire.
Pour parler justement du parcours de cet homme de culture hors norme, disons qu’il est considéré comme l’un des plus grands auteurs et chercheurs dans le camp culturel, scientifique et même politique. Tout au long de sa vie, il a œuvré pour immortaliser les auteurs et poètes tunisiens défunts, à travers la publication d’une anthologie de poèmes, du chant et un autre ouvrage consacré aux interprètes et chanteurs tunisiens. On compte aussi parmi ses œuvres pas moins de neuf tomes relatant les plus importants événements culturels du XXe siècle sans oublier ses nombreux dictionnaires sur les artistes célèbres du siècle passé et ses plus illustres œuvres d’art aux côtés de nombreux autres répertoires chansonniers composés pour d’illustres chanteurs tunisiens et arabes. Parmi ces chansons, on trouve celles à vocation romantique comme les chants du terroir qui glorifient chacune des villes tunisiennes.
D’ailleurs Mohamed Boudhina était considéré dans le milieu culturel comme le « ravitailleur » des artistes tunisiens en poèmes. Il a composé des titres pour Oulaya, Ali Riahi, Dhikra Mohamed, Ahmed Hamza, Soulaf, Amina Fakhet. Ses compositions continuent, de nos jours, d’être interprétées par les chanteurs tunisiens. C’est aussi une nouvelle preuve que Mohamed Boudhina reste encore vivant parmi nous à travers l’utilité de ses œuvres inclassables.


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com