Banlieue Nord : L’aide-ménagère a volé les bijoux de son employeur





Tunis-Le Quotidien
La cour d’appel de Tunis a examiné récemment un recours visant à réviser un premier jugement rendu par le tribunal de première instance à l’encontre d’une aide-ménagère accusée d’avoir dérobé les bijoux de son employeur estimés à soixante-dix mille dinars (70.000 DT), quatre jours seulement après avoir été recrutée par ce couple, originaire de la Banlieue Nord de la capitale.
Il faut dire que la maîtresse des lieux avait constaté la disparition de la jeune fille. Et c’est en vérifiant dans sa garde-robe, qu’elle avait découvert le pot aux roses. Justement, l’étui contenant tous ses bijoux s’est évaporé.
Informé, l’époux est allé porter plainte accusant l’aide-ménagère d’être l'auteur de ce vol.
Munis du signalement de la suspecte, les auxiliaires de la justice ont lancé un mandat de recherche ayant abouti à l’arrestation de la jeune fille.
Conduite au poste, elle a été interrogée avant d’avouer les faits, justifiant son acte en prétendant qu’elle avait pensé que les bijoux étaient du toc.
N’empêche qu’elle a été inculpée de vol qualifié et d’abus de confiance. Traduite devant la justice, elle avait écopé de deux ans de prison. Un verdict qui a fait l’objet d’un recours en appel, examiné récemment par la cour compétente qui a confirmé le premier jugement.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com