Environnement : Un méga-projet pour l’embellissement des villes





Les différentes phases du programme national de propreté et d’esthétique de l’environnement, ainsi que ses objectifs ont été au centre d’un point de presse tenu, hier, par M. Mohamed Mehdi Mlika, ministre conseiller et président de ce même programme, au Centre International des Technologies de l’Environnement de Tunis (CITET) . enter Tunis - Le Quotidien enter A l’ouverture de ce point de presse, M. Mohamed Mehdi Mlika, ministre conseiller auprès du Premier ministre et président du programme national de propreté et d’esthétique de l’environnement, a procédé à la présentation des différentes phases de ce nouveau programme. Il a, à cet effet, précisé que ce programme qui a comme slogan : “La Tunisie... qualité de vie” a pour principaux objectifs, entre autres, de coordonner les différentes activités entreprises par toutes les instances intervenant dans le domaine de la propreté et de l’environnement. Ce programme, rappelons-le, a été lancé le 30 juillet dernier, suite à une décision présidentielle. Son domaine d’action a été fixé le 29 août, lors d’un conseil ministériel. Ainsi, une stratégie visant la propreté des villes et des villages a été élaborée. Celle-ci comprend l’embellissement des places publiques et des principales avenues, les entrées des villes, ainsi que les terrains vagues et délaissés entre autres. enter M. Mehdi Mlika a, par ailleurs, révélé que ce programme qui sera exécuté sur une durée de deux ans, interviendra sur un certain nombre de points prioritaires. Il s’agit, dans un premier temps, de faire face au phénomène de propagation des déchets plastiques, de procéder au reboisement des terrains vagues, et d’autre part, assurer le suivi et la réfection des trottoirs, l’embellissement des routes et enfin, renforcer les efforts en matière de sensibilisation et d’implication de la société civile dans le respect de l’environnement. enter enter Du pollueur - payeur au producteur récupérateur enter enter Pour assurer l’exécution des différents volets du programme national de la propreté et d’esthétique, M. Mlika a rendu public un certain nombre de projets dont l’exécution de certains d’entre-eux a commencé bien avant ce programme. C’est le cas du programme “Ecolef”, chargé de la collecte des déchets en plastique. Il a, à cet effet, précisé que dans le cadre de la première phase de ce programme, consacrée à la propreté, il sera procédé à la création d’un observatoire national chargé de la propreté aussi bien dans les villes qu’en milieu rural. La première tâche de cette instance sera de renforcer les différentes actions en matière de collecte de sachets en plastique noirs et de bouteilles en plastique. Rappelons que le nombre de bouteilles en plastique pourrait atteindre les 650 millions dont 250 millions destinées au conditionnement des eaux minérales. enter Ainsi, et pour faire face à ce phénomène et assurer un suivi permanent du programme de collecte des bouteilles en plastique, le ministre a répété qu’en plus du système “pollueur-payeur” instauré dans le cadre du programme “Ecolef”, l’accent sera mis sur le système : producteur - récupérateur. enter D’autre part, a-t-il rappelé, le nombre de points de collecte des déchets en plastique qui était de 60, sera porté à plus de 200 points sur l’ensemble du territoire national. Le kg de bouteilles en plastique collecté qui était rémunéré à 300 millimes passera à 400, tandis que le kg de sachets en plastique sera rémunéré à 700 millimes au lieu de 500 millimes. enter Dans le cadre de ce même programme, deux centres de tri de déchets seront créés durant les deux prochaines années pour un coût total de 4 MD. Quant au programme de tri des déchets en question, il nécessitera une enveloppe de 16 MD. enter enter Ousmane WAGUE enter enter enter Des projets innovants enter Dans le cadre du programme national de propreté et d’esthétique de l’environnement, M. Mohamed Mehdi Mlika a annoncé un certain nombre de projets innovants dans le domaine de l’aménagement, l’instauration et l’embellissement des terrains vagues. Ce programme coûtera à lui seul une enveloppe de 2 MD. Parmi ces projets on trouve aussi la réfection et l’aménagement de près de 50.000 m2 de trottoirs qui nécessiteront une enveloppe de 5 MD. Il en est de même pour l’esthétique des différentes zones urbaines ou touristiques, dont l’embellissement coûtera également la bagatelle de 5 MD. Une enveloppe de 6,5 MD sera allouée pour la propreté et l’innovation à travers tout le pays. enter enter O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com