Salah Dhibi, président de l’Ordre des Experts comptables : «L’adhésion aux centres de gestion intégrés procure un rabattement fiscal de 20%»





Le système de centres de gestion intégrés vient d’être institués. Ces centres fourniront de l’assistance aux petites entreprises au  niveau création et accompagnement en gestion financière et comptable. Nous avons rencontré M. Salah Dhibi, , président de l’Ordre des Experts comptables qui répond à nos questions sur la pertinence de la création de tels centres.

* En quoi consistent les centres de gestion intégrée ?
Les centres de gestion intégrée sont des entités juridiques, précisément des entités civiles professionnelles qui ont pour objectif de fournir divers services aux petites entreprises. Les centres doivent être créés par plusieurs associés dont les experts comptables, les comptables, les chambres fiscales, les conseillers fiscaux, l’ordre des avocats, les organisations professionnelles comme les ingénieurs en informatique ou en agronomie. Le nombre des associés doit être supérieur à douze. Parmi les 12 associés il est impératif que le nombre de comptables, de conseillers fiscaux, et d’experts comptables  soit supérieur à deux pour chaque profession. Les centres doivent par ailleurs se soumettre à un cahier de charges.

* Quel est le profil des petites entreprises citées ?
Les dispositions visent les petites entreprises dont le capital social ne dépasse pas les 100 millions de dinars, qui ont un  nombre limité de salariés. Le promoteur dans ces entreprises doit cependant exercer le métier.

* Quels sont les services proposés dans ces centres ?
Les services doivent se faire sur la base d’une convention signée entre les trois acteurs à savoir le centre en tant qu’entité professionnelle, les experts et l’entreprise. Je dois noter que la création de ces centres s’inscrit dans le cadre du parachèvement du système d’appui par l’Etat aux structures d’appui prévu par l’Etat en faveur  des PME.

Quel est l’intérêt de la création de tels centres ?
L’intérêt est d’aider ces entreprises à assurer une bonne gestion notamment en minimisant les coûts et en introduisant une transparence dans la comptabilité et envers le fisc. En d’autres termes, les objectifs consistent à porter assistance aux petites entreprises au niveau de la création, conseils juridiques, et accompagnement de la gestion financière et comptable. Les entreprises qui adhèrent à ce programme bénéficieront d’un abattement fiscal de 20%.

Où seront établis ces centres?
Les centres seront établis en premier lieu à Tunis, à Sousse et à Sfax comme première étape. Cette démarche sera progressivement étendue à d’autres gouvernorats.

Entretien réalisé par Lotfi TOUATI

* La Tunisie élue à la vice-présidence de la FIDEF

La Fédération internationale des experts comptables francophones vient de tenir son assemblée générale à Dakar. La Tunisie qui a été représentée par M. Salah Dhibi a été élue en tant que vice-présidente de la FIDEF  au même titre que le Burkina Faso.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com