Tunisiana fête son sixième anniversaire : Des notes positives et des perspectives importantes





Tout semble aller bien pour Tunisiana, qui fêtera demain son sixième anniversaire. Ces performances remarquables viennent d’être confirmées par l’agence de notation Fitch Ratings avec, en sus, une mention positive et des perspectives stables pour son développement à moyen terme.


Tunis – Le Quotidien
Fitch Ratings vient de relever les notes internationales et celles nationales du deuxième opérateur GSM Orascom Télécom Tunisia (OTT) «Tunisiana», confirmant ainsi sa forte capacité à générer du cash-flow ainsi que l’amélioration de son profil financier résultant de la consolidation de sa marge d’exploitation et sa position dominante sur le marché tunisien. L’agence mentionne que ces facteurs ainsi que l’effort de désendettement déployé au cours de 2008 ont été à l’origine du relèvement de ces notes.
La perspective d’évolution stable des notes de Tunisiana reflète les anticipations de Fitch quant à la poursuite d’une bonne performance en 2008 et 2009 (avec une marge brute d’exploitation de 53% enregistrée durant les neuf premiers mois de l’année 2008) et la maîtrise des investissements relatifs aux projets de connexion «Large Bande / Haut-Débit» ou l’éventuel octroi d’une licence 3G en 2009-2010.
L’agence précise, par ailleurs, que Tunisiana est parvenue à réduire sa dette totale de 422 millions de dinars en 2007 à 347 millions de dinars au 3e trimestre 2008. La marge d’EBITDA de Tunisiana a progressé de 49,8% en 2007 à 53% pendant les 9 premiers mois de 2008, bénéficiant de l’élargissement de sa base de clientèle et de l’éventail de ses services.
Actuellement, Orascom Telecom d’Egypte et Wataniya de Qtel ('A+'/Stable) détiennent chacun 50% du capital d’OTT et se partagent également le contrôle de sa gestion. Fitch estime, à ce propos, que les deux actionnaires sont fortement impliqués dans le développement stratégique d’OTT.
L’agence estime, en outre, que l’orientation stratégique d’OTT reste focalisée sur le segment de la téléphonie mobile et considère peu probable qu’OTT procède à d’importantes acquisitions internationales.
Fitch anticipe une intensification de la concurrence après l’entrée éventuelle d’un troisième opérateur vers 2010, ce qui pourrait engendrer une importante baisse de la part de marché et des marges de la société ainsi qu’une détérioration de ses ratios d’endettement. Ces facteurs pourraient alors impacter négativement les notes d’OTT sur le long terme.


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com