Afghanistan : Le tsunami taliban !





Les talibans contrôlent-ils les trois quarts de l'Afghanistan ? C'est ce qu'avance le Conseil international pour la Sécurité et le Développement, un centre de réflexion européen qui publie un document intitulé «Lutte pour Kaboul : l'avancée des talibans».


Le Quotidien — Agences
Principale conclusion de ce rapport : les talibans sont présents non plus de manière sporadique mais en permanence sur 72% du territoire afghan, cette année, contre 54% en 2007. Dans un nombre croissant de petites villes et villages du Sud, ils seraient même considérés par les habitants comme l'autorité de fait.
Quant à Kaboul, la sécurité de trois des quatre axes qui y conduisent serait très compromise par les activités des talibans qui resserrent leur étau autour de la capitale, où se multiplient les attaques et les enlèvements. Une stratégie d'encerclement qui fait redouter aux auteurs du rapport un coup de force sur Kaboul. Toujours selon le rapport, les talibans ont désormais le dessus en Afghanistan, sur le plan militaire et politique.
Cette conclusion est vivement contestée par les forces de la coalition internationale et le gouvernement afghan. «Les médias ont une fâcheuse tendance à mettre toute la criminalité et la violence sur le dos des talibans», s'agaçait, il y a une semaine, en visite à Paris, Fazlullah Wahidi, le gouverneur de la province du Kunar, où l'insurrection talibane est très implantée. Pourtant, pour lutter contre les Ouzbeks ou les Tchétchènes dont ses «services secrets entendent les voix sur leur radio», il demande aux pays de l'Otan d'envoyer plus de troupes : «Un sacrifice nécessaire si vous ne voulez pas bientôt avoir un 11- Septembre dans chaque pays européen...».


Pertes
Entre-temps, sur le terrain, un soldat britannique, le 11e en deux mois, de la Force internationale de sécurité de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a été tué  dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé hier le ministère de la Défense à Londres.
La mort de ce soldat avait d'abord été annoncée par l'Isaf, qui n'avait pas mentionné sa nationalité, en laissant le soin à son pays d'origine. Celle-ci avait ensuite été précisée par une porte-parole du contingent britannique dans ce pays, citant le ministère britannique de la Défense.
Son décès porte à 136 le nombre des militaires britanniques tués en Afghanistan.
Par ailleurs, le porte-parole des forces américaines en Afghanistan, le colonel Greg Julien, a précisé que le soldat étranger tué mercredi par des rebelles dans l'est du pays était américain.
Près de 290 soldats étrangers engagés dans les opérations de la coalition militaire sous commandement américain ou de l'Otan en Afghanistan ont été tués cette année.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com