Formation professionnelle : Une session en février, pour préparer les grands défis de 2010





Après avoir accueilli plus de 35 mille élèves, lors de la session de septembre, les établissements de formation professionnelle du pays s’apprêtent à recevoir environ 20 mille nouveaux stagiaires dans neuf spécialités. En 2010, on promet d’attendre 10 mille stagiaires.


Tunis-Le Quotidien
En attendant l’année 2009-2010, au cours de laquelle la formation professionnelle devrait franchir la barre symbolique des 100 mille stagiaires, l’intérêt des intervenants dans le secteur porte, ces jours-ci, sur les préparatifs pour la deuxième session de l’exercice 2008-2009 qui démarre le 1er février prochain.
A l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP) tout est déjà dans l’ordre. Les préparatifs ont déjà atteint leur phase finale et les candidats pourraient s’attaquer aux procédures d’inscription.
L’ATFP a déjà défini les filières de formation qui seront ouvertes aux nouveaux stagiaires au titre de la nouvelle session. Il s’agit en fait d’une liste de 200 spécialités différentes avec une priorité qui sera vraisemblablement accordée aux secteurs liés au bâtiment. Le nombre de places à pourvoir reste, quant à lui, indéfini. Les centres qui seront concernés par la session de février 2009 devraient avoir commencé à recevoir les demandes d’inscription.
Au cours de la session de septembre 2008, les établissements de formation relevant de l’ATFP ont offert 35.175 places. Soit 379 postes de plus que lors de la même session de 2007.
Il y a lieu de préciser que l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle compte aujourd’hui 135 centres. Ces établissements ont vu leur capacité d’accueil croître au fil des sessions. De 95.619 jeunes formés au cours de l'année 2007-2008, le nombre de stagiaires est arrivé à 99 mille en 2008-2009. L’année 2009-2010, elle, sera l’année du challenge puisque les responsables de l’ATFP promettent de dépasser 108 mille stagiaires.
La barre est certes placée haut, mais l’objectif demeure à portée, vu le très bon taux d’employabilité du secteur. Les professionnels du secteur déclarent en fait que 82% des diplômés des centres intègrent le marché du travail dès la première année de leur sortie des centres.


H.GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com