Cession de la Sotuver au profit de la CFI : Fin du suspense, début d’une nouvelle vie





Le Conseil du Marché Financier vient d’autoriser la finalisation de la cession de 65,71% du capital de la société «Sotuver» au profit de la Compagnie Financière d’Investissement (CFI)… après plus d’une année de suspense !


Tunis – Le Quotidien
Comme prévu, c’est le groupe Bayahi qui est parvenu, finalement, à trouver un terrain d’entente avec les héritiers Khaled Chahed, principaux actionnaires de la Société Tunisienne de Verrerie (Sotuver), pour le rachat de 65,71% du capital de cette société. C’est, d’ailleurs, la CFI, filiale du groupe Bayahi, qui sera le nouvel acquéreur de la Sotuver.
Le Conseil du Marché Financier (CMF) vient de répondre positivement à une demande introduite par la société Axis Capital, intermédiaire en Bourse, au nom et pour le compte de la CFI, pour l’autorisation de cette opération d’acquisition.
Le CMF a précisé, ainsi, que cette opération porte la cession de 830 121 actions, représentant 65,71% du capital de la Sotuver, au profit de la CFI. Le prix retenu pour cette cession est de 21 dinars par action, soit le même prix fixé lors de l’accord conclu en 2007 entre les héritiers Chahed et le groupe marocain Sevam, avant que l’affaire n’enregistre une autre tournure suite à un litige avec d’autres groupes internationaux.
Selon le CMF, le nouvel acquéreur a déjà mis en place un plan pour la relance de la Sotuver prochainement. Ce plan vise, en effet, l’optimisation du taux d’utilisation des capacités de production de la société, jugé actuellement faible. Il prévoit, ainsi, le bouclage du plan de mise à niveau déjà entamé, ce qui permettra de générer de l’emploi d’une part, et de nouvelles opportunités d’exportation de l’autre.
Par ailleurs, le CMF a décidé de soumettre la CFI à une procédure de maintien de cours, au prix de 21 dinars l’action, sur le reste des actions composant le capital de la Sotuver et appartenant aux actionnaires, personnes physiques et morales, possédant individuellement au plus 5% du capital de ladite société, et ce, en application de la réglementation en vigueur.
Cette autorisation du CMF met, donc, fin à un suspense qui a duré plus d’une année, et annonce la conclusion de cette affaire pour permettre la relance de la Sotuver tant au niveau du marché local qu’au niveau de l’export.


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com