Transport : Ca roule au ralenti…





Après 36 heures non-stop d’ouverture des vannes célestes, il n’était point surprenant de constater non sans amertume que de nombreuses routes et voies ferrées étaient submergées par les eaux. Du coup, les bus, les métros et même les trains ont joué aux abonnés absents du petit matin jusqu’à l’après-midi. S’apprêtant à se rendre à leurs lieux de travail plusieurs Tunisois ont été du fait, acculés à “emprunter le onze” (marche à pied) puisque même les taxis ont préféré le repos aux “casses-têtes chinois” dûs aux nids de poules sur les routes et aux gigantesques mares d’eau. D’autres citoyens ont préféré regagner leur chez-soi dare-dare.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com