Même les humanitaires y passent : Une vedette israélienne épronne un bateau de pacifistes





Le Quotidien-Agences
Une vedette de la marine israélienne s'est opposée hier matin au passage d'un bateau transportant des militants propalestiniens qui tentaient de briser le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.
Le Free Gaza Movement, qui affrète le bateau, a assuré que les dégâts subis n'empêchaient pas la navigation et, selon un responsable portuaire, le "Dignity" était attendu dans l'après-midi à Tyr, au Liban sud.
Au préalable, le président libanais Michel Sleimane avait souligné dans un communiqué que le bateau des pacifistes pourrait rentrer dans n'importe quel port du pays et serait escorté dès son arrivée dans les eaux territoriales.
Relatant l'incident, la radio israélienne a expliqué que la vedette de l'Etat hébreu avait effectué des tirs de semonce. Selon la même source, son équipage a indiqué qu'une situation de guerre prévalait dans la bande de Gaza et que le bateau devait regagner son port d'attache, à Chypre. Mais le "Dignity" a tenté de contourner la vedette qui lui a alors bloqué le passage et l'a heurté, a-t-elle rapporté.
Le "Dignity", un bateau de 20 mètres, est affrété par des militants propalestiniens pour tenter de briser le blocus israélien de la bande de Gaza afin d'apporter une aide médicale au territoire palestinien.
A son bord ont notamment pris place Cynthia McKinney, ancienne membre du Congrès américain et candidate des Verts à la présidentielle, et Sami al-Hajj, reporter d'Al-Jazira ancien détenu de Guantanamo.
"Nous avons appris que notre bateau avait été encerclé à environ 45 milles (environ 70 km) de la côte israélienne dans les eaux internationales et 90 milles (135 km) de sa destination à Gaza", a déclaré par téléphone Paul Larudee, l'un des fondateurs de Free Gaza Movement.
"Il a été encerclé par 11 bateaux israéliens. Ils ont ordonné à notre bateau de s'arrêter, ce que nous n'avons pas fait. Ils ont commencé à tirer au-dessus de notre bateau et dans l'eau à proximité. Comme notre bateau ne faisait pas demi-tour, l'un des navires (israéliens) l'a éperonné, mais pas assez pour l'empêcher de naviguer".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com