Ce que coûte Internet en Tunisie : Le haut débit est attrayant… mais pas le plus bas !





Le nouveau rapport du Groupe des Conseillers Arabes (Arab Advisors Group) sur les coûts d'abonnement au haut débit dans les pays arabes qui a été rendu public le 10 janvier 2009 montre que les Tunisiens paient plus cher l’ADSL.

Tunis-Le Quotidien
Pour dresser son «palmarès», le Groupe des Conseillers Arabes (traduire The Arab Advisors Group) a fait une étude comparative des prix d’abonnement à l’ADSL pratiqués dans le monde arabe. L’approche consiste à comparer les coûts de l’abonnement au haut débit par rapport au PIB par habitant dans 18 pays arabes.
L'analyse des coûts de l'abonnement au haut débit des pays arabes est venue confirmer que dans les pays du Golfe, l’ADSL est le moins cher dans toute la région arabe.
La liste des pays étudiés comporte, à côté de la Tunisie, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, l’Egypte, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, le Sultanat d’Oman, la Palestine, le Qatar, le Soudan, la Syrie, les Emirats Arabes Unis et le Yémen.
Concernant le classement dans le Maghreb, c’est le Maroc qui tient le haut du pavé. Le rapport d’«Arab Advisors Group» place la Tunisie sur la troisième marche du podium maghrébin du haut débit. En se basant sur le PIB national, les abonnements ADSL sont un peu plus abordables pour les Algériens par rapport à ce que proposent les fournisseurs aux Tunisiens. Le rapport juge pourtant que les prix du haut débit en Tunisie sont «attrayants».
 Le top 5 des tarifs d’ADSL les plus chers est composé par ailleurs de la Mauritanie, qui occupe la tête, avec un coût annuel d'abonnement qui avoisine 92,5% du PIB/habitant. Vient ensuite l'Iraq (58,8%), suivi par la Palestine (35,9%), le Soudan (33,0%), la Syrie (31,7%),


H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com