Energie : Signature à Moscou de contrats pour la reprise des livraisons de gaz





Le Quotidien - Agences
Les compagnies d'Etat russe et ukrainienne, Gazprom et Naftogaz, ont signé hier à Moscou un contrat sur les livraisons de gaz à l'Ukraine et sur le transit vers l'Europe.
Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé hier à Moscou que les livraisons de gaz russe, via l'Ukraine, à l'Europe reprendraient "prochainement", d'après des images montrées à la télévision.
Avant cette signature, le scepticisme régnait en Europe et dans la presse russe, quant à une résolution rapide de cette crise.
A l'issue des longues tractations diplomatiques du week-end à Moscou avec Mme Timochenko, et de l'annonce d'un accord bilatéral, M. Poutine avait, de son côté, déclaré que ces livraisons reprendraient "sous peu".
Mais l'Union européenne ne se montrait guère optimiste : "il y a eu trop d'accords rompus et de promesses non tenues", a déploré la présidence tchèque de l'UE.
De fait, un compromis prévoyant le déploiement d'observateurs, arraché il y a un peu plus d'une semaine par l'UE, avait vite tourné court.
Les Européens sont excédés par les innombrables rebondissements de la "guerre du gaz", le Vieux continent étant totalement privé de livraisons gazières russes en provenance de l'Ukraine depuis le 7 janvier.
Les analystes se demandaient toujours quand et comment le compromis, si difficilement trouvé dimanche, entrerait en vigueur, tandis que de nombreuses autres interrogations portaient sur ses aspects financiers, ou l'accueil qui lui sera réservé à Kiev, en proie à une instabilité politique chronique.
L'accord de dimanche prévoit que la Russie vendra à l'avenir son gaz à l'Ukraine à un tarif "fondé sur la formule européenne", mais avec un rabais de 20% pour l'année 2009 "à condition que les prix du transit restent au niveau fixé pour 2008", a expliqué M. Poutine.
"A partir du 1er janvier 2010, l'Ukraine et la Russie passeront à des prix européens pour le gaz et le transit", a-t-il poursuivi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com