Intempéries à Borj Cédria : “Pêcheurs en eau trouble”





Alors que les autorités publiques, les unités de police et de protection civile et même les citoyens ont fait preuve d’une solidarité exemplaire pour faire face aux dernières intempéries qui ont secoué le Grand Tunis, des énergumènes malveillants se sont précipités vers un établissement scolaire situé dans la banlieue Sud de Tunis pour dépouiller élèves et enseignants. Tunis - Le Quotidien “Pêcher en eau trouble”, c’est l’expression qui traduit le mieux le comportement de cette bande de jeunes, originaires d’un quartier populaire situé du côté de la localité de Borj Cédria. Ces derniers se sont, en effet, regroupés tout près d’un lycée de la région attendant le moment propice pour s’attaquer à quiconque serait piégé par les eaux. Probablement, ils visaient des élèves, voire des enseignants et le personnel administratif. Au même moment, et à l’intérieur de l’établissement, tout le monde s’activait pour évacuer les élèves et mettre à l’abri les équipements et les documents administratifs après que les eaux eurent envahi les salles de classe et les bureaux. Et c’est précisément à ce moment-là que ces énergumènes ont décidé d’entrer en scène. Prétendant, en effet, les aider, ils en profitèrent pour leur arracher un collier par-ci et un portable par-là. Plusieurs élèves et surtout les filles ont été victimes de ce manège qui a pris fin au moment ou le proviseur du lycée s’en était rendu compte et alerté les agents de police. L’arrestation de ces malfaiteurs ne saura tarder après que les victimes eurent donné leur signalement aux auxiliaires de la justice. Et dire que partout dans le Grand Tunis, on a assisté durant ces deux derniers jours à un formidable élan de solidarité témoignant du grand sens de civisme atteint par les Tunisiens. A ce propos, les habitants des quartiers populaires d’Ezzouhour, El Hraïria, El Kadhra, Raoued,l’Ariana et El Ghazala ont répondu à l’appel du devoir en intervenant côté à côté avec les unités spécialisées de la police, la protection civile et l’armée nationale pour sauver les vies et les biens de leurs concitoyens. H. MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com