L’Irak se dit «prêt» à un retrait US





Le Quotidien-Agences
L'Irak est "prêt" à un retrait anticipé des troupes américaines si le président américain Barack Obama le décide, a déclaré  hier  le porte-parole du ministère irakien de la Défense, le général Mohammed al-Askari.
"Si le retrait des troupes américaines intervient conformément à l'accord de sécurité signé (en novembre, ndlr) entre Bagdad et Washington, c'est quelque chose de bien", a indiqué le général Askari.
"Mais s'ils accélèrent le calendrier de retrait des troupes pour un départ avant la date prévue (soit fin 2011, ndlr), nous sommes prêts à cette situation", a ajouté le porte-parole du ministère de la Défense au lendemain de la demande de Barack Obama à ses responsables militaires de redoubler d'efforts pour un retrait des 142.000 soldats américains de manière "responsable".
Le général Askari a estimé que les forces irakiennes de sécurité travaillaient de toute façon de facto "sans l'aide des forces américaines depuis 2008, à part pour le soutien aérien et le renseignement militaire".
"Nos forces étaient prêtes à prendre la responsabilité des opérations de sécurité dès 2008 parce que nous pensions qu'il n'y aurait pas de signature d'accord de sécurité", a affirmé le porte-parole militaire irakien, minimisant le rôle joué par les unités américaines dans les offensives lancées en 2008 à Bassorah (sud) et à Sadr City, un quartier de Bagdad, contre les miliciens chiîtes ou à Mossoul (nord) contre les groupes insurgés et Al-Qaïda.
Les 560.000 policiers et 260.000 soldats irakiens ont pris le contrôle des opérations de sécurité le 1er janvier 2009 après l'expiration du mandat de l'ONU sur la présence de la Force multinationale en Irak composée à 95% de soldats américains.
Avant-hier  Obama a indiqué avoir demandé à ses responsables militaires de redoubler d'efforts pour retirer les troupes américaines d'Irak de manière "responsable".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com