A chaud : Acrobaties





Manifestement, le pragmatisme est le paramètre essentiel ayant un impact décisif sur la politique des Etats-Unis. D’aucuns réalisent que de nos jours la politique hégémonique de l’hyerpuissance américaine a sans cesse consacré la volonté d’imposer un unilatéralisme exclusif à toute la planète dont l’invasion de l’Irak est la parfaite illustration. Ce faisant, les décideurs américains n’excluent pas le recours à l’aide d’autres acteurs internationaux chaque fois que l’une de leurs entreprises se trouve compromise. Par une simple acrobatie, ils s’évertuent ainsi d’associer d’autres partenaires à leur projet. Du coup, l’unilatéralisme cède la place à un multilatéralisme inévitable. La guerre en Irak atteste au moins, de deux exemples type sur cette danse acrobatique américaine entre l’unilatéralisme et le multilatéralisme. Le premier se rapporte à l’échec des forces d’occupation américano-britannique à contourner la résistance irakienne acculant Washington à demander l’aide d’autres intervenants. Quant au second il fait part de l’impuissance financière des Etats-Unis à soutenir l’effort de guerre et la reconstruction de l’Irak rendant l’implication d’autres pays impérative. Il y a là de quoi persuader les responsables américains d’opter pour un multilatéralisme de principe et non d’un multilatéralisme circonstanciel et pragmatique. A.H.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com