Aujourd’hui à Tunis : La gestion valorisante des déchets dangereux en débat…





La Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis et l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGed) organisent, aujourd’hui à Tunis, un séminaire sous le thème «La gestion et la valorisation des déchets Industriels».

Tunis-Le Quotidien
Le séminaire qui se tient au siège du Centre International des Technologies de l'Environnement de Tunis (CITET) s’inscrit dans le cadre des activités de vulgarisation, l’Agence nationale de la gestion des déchets.
Malgré une conjoncture économique mondiale pas tout à fait propice, la Tunisie continue  d’enregistrer de très bons taux de croissance économique. Fier de ses résultats économiques, le pays doit toutefois garder ses indicateurs environnementaux au vert pour s’assurer la durabilité du succès. C’est justement dans cet esprit qu’intervient le séminaire d’aujourd’hui. Il s’agit de faire l’état des lieux de la pollution engendrée par les déchets industriels spéciaux tout en évaluant l’efficacité des techniques de dépollution mises ET opérationnelles dans le domaine. 
Le défi consiste en quelque sorte de maîtriser les «effets secondaires» du progrès. C'est-à-dire faire preuve d’une bonne maîtrise des risques environnementaux pouvant résulter des activités industrielles. La croissance de l’activité industrielle est en effet inévitablement accompagnée par une forte évolution des quantités de déchets industriels et spéciaux.
Selon des études faites dans ce sens, pas moins de 150 mille tonnes de déchets dont certaines matières extrêmement toxiques sont annuellement rejetées par des unités  industrielles dans la nature.
A l’heure actuelle, la dépollution industrielle dépend largement de l’installation de raffinage sise à Bizerte. Cette installation traite des huiles usées non chlorées. Les autres types de déchets industriels seront traités à Jradou dans la nouvelle plateforme dont le taux d’avancement des travaux a atteint 98%. Cette unité doit être capable de traiter 90 mille tonnes de déchets industriels et spéciaux par an. Le projet qui a été réalisé dans le cadre du programme de gestion des déchets industriels et spéciaux consiste en un centre de traitement des déchets industriels et spéciaux dans la zone de Jeradou du gouvernorat de Zaghouan. Il traitera les boues provenant du secteur pétrolier à travers des séparateurs eau/hydrocarbures. L’unité doit aussi valoriser les eaux usées industrielles, les déchets liquides du dégraissage, les surfaces métalliques, les emballages contenant des résidus de substances dangereuses, des pesticides, et des produits pharmaceutiques abîmés. La plateforme de jradou sera relié à 3 installations de réception, stockage et transfert (IRST) au nord (Bizerte), au centre (Sfax) et au sud (Gabès).
Il faut souligner que d’autres installations figurent dans l’agenda des projets que le Ministère de l’Environnement et du développement durable envisage de réaliser dans les années à venir. Ces projets seront destinés au traitement et à la valorisation des matières explosives, des matières radioactives, du phosphogypse et  de la margine. 


Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com