Tour principal : Les favoris au rendez-vous





La Croatie est demeurée la seule équipe invaincue de ce Mondial 2009. Soutenus par de fervents supporters, les camarades d’Ivano Balic ont gagné tous leurs matches, le dernier contre l’équipe de France, l’autre certitude de cette compétition.
 Avec ces deux équipes, on verra en demi-finale, le Danemark et la Pologne.
La course aux demi-finales fut assez aisée pour le duo de la poule de Zagreb puisque la Croatie et la France avaient déjà assuré leur qualification assez rapidement en prenant les commandes au classement. Leur rencontre de mardi dernier a surtout permis aux deux entraîneurs de faire tourner leurs effectifs et de cacher leur jeu avant les probables retrouvailles en finale.
Dans cette même poule, la Corée du Sud, malgré la qualité et la volonté de ses joueurs amis aussi en raison de leur naïveté, n’a pas pu sauver l’honneur, se faisant battre par tous ses adversaires nettement plus aguerris. La dernière en date fut encaissée contre une bonne équipe hongroise qui jouera finalement pour la cinquième place. Enfin, la Suède, que l’on voyait bien parmi le quatuor de tête, disons qu’elle a eu la malchance de tomber sur deux gros morceaux, les Croates et les Français.
Un suspense à couper le souffle
Dans la poule de Zadar, la dernière journée a été décisive pour l’octroi des deux places pour les demi-finales. En effet, les vainqueurs des deux duels entre le Danemark et l’Allemagne, et celui entre la Pologne et la Norvège se qualifiaient.
Les deux rencontres furent âprement disputées puisque curieusement, elles s’achevèrent à la mi-temps sur le même score de 14-14, soit une égalité parfaite entre les quatre protagonistes.
Les dernières minutes furent fatales aux deux perdants ! Lors du match entre l’Allemagne et le Danemark, le résultat était de 25-25 à trois minutes de la fin mais les scandinaves firent le forcing et l’emportèrent grâce à Jorgensen et Hansen qui signèrent les deux derniers buts.
Le même scénario se produisit lors du match entre Polonais et Norvégiens. Ces derniers menaient même au score 30-28 à deux minutes du coup de sifflet final. Mais les Polonais ne lâchèrent pas le morceau et trouvèrent le chemin des filets adverses à trois reprises par Jurasik, Glinski et enfin Siodmiak qui marqua dans l’ultime seconde du match.


ABDELLATIF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com