Kabbaria : Fille de joie et voleuse





Lorsqu’elle s’était rendue au poste de police d’El Kabbaria (sud de Tunis), elle avait prétendu qu’elle venait d’être violée par deux bourreaux… Avait-elle dit vrai ?


Tunis-Le Quotidien
C’est aux alentours de minuit que cette jeune fille s’était présentée au poste de police d’El kabbaria portant sur le visage les traces de violence. L’agent de permanence l’interrogea et comprit qu’elle venait d’être violée par deux jeunes originaires de la région qui ont procédé à son enlèvement. Suite à quoi, ils l’ont conduite vers une maison où ils ont abusé d’elle.
Face à la gravité de l’affaire et munis du signalement et de l’adresse des deux suspects, les auxiliaires de la justice ont procédé à une descente qui a abouti à l’arrestation des deux accusés.
Embarqués au poste, ils ont donné une autre version des faits. En effet, l’un d’entre eux a déclaré que la jeune fille n’est autre que sa petite amie.
Ayant fait sa connaissance depuis une année, la plaignante avait pris l’habitude de venir chez lui où ils ont eu à plusieurs reprises des liaisons intimes. Et voilà qu’au jour des faits, et alors qu’il était en pleins ébats, il s’est rendu compte que sa maîtresse lui a volé son téléphone portable. Pis encore, elle a refusé de le lui rendre. Alors, fou furieux, il l’a agressée.
Cette version des faits a été confirmée par l’autre suspect. Du coup, la fille s’est rétractée avouant aux enquêteurs les faits qui lui sont reprochés. Inculpée de vol et d’attentat à la pudeur, elle a été mise en détention en attendant d’être traduite devant la justice.


Habib MISSAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com