Al Ahly – C.S.S. : Tout pour réussir un coup de poker





Pour le CSS, c’est le grand soir. Vainqueur de la Coupe de la CAF, le club sudiste s’attaque
à la Supercoupe chez Al Ahly, détenteur de la Ligue des champions.
La Supercoupe africaine occupe ces derniers jours l’esprit de tous les supporters sfaxiens. C’est à coup sûr l’événement de la saison pour le CSS, qui espère remporter sa première coupe du genre.
Le CSS a clôturé hier son programme de préparation pour le match de ce soir face à Al Ahly d’Egypte pour le compte de la finale de la Supercoupe africaine au stade du Caire, précisément celui qui abritera la rencontre à partir de 18h30.
Ce match revêt un intérêt certain, aussi bien pour le CSS que pour son adversaire réputé pour sa solidité dans son fief.
C’est un nouveau défi pour les coéquipiers de Merdassi qui parlent d’une revanche sportive après la mésaventure du 11 novembre 2006 (finale de ligue des champions).
L’adversaire d’aujourd’hui ne manque pas d’arguments non plus, mais l’objectif du CSS reste la victoire. Sérénité, quiétude, mais aussi détermination sont les armes du représentant tunisien.
Pour ce match, l’ensemble sfaxien a retrouvé la plénitude de ses moyens et l’équipe reste capable de réussir un coup de poker au Caire-même. Elle l’avait prouvé auparavant face à beaucoup d’adversaires africains (Al Merrikh soudanais, l’ESS etc.).
La mission du CSS quoique difficile ne sera point insurmontable face à un adversaire soumis à la pression de son public. Les coéquipiers de Nafti doivent rester concentrés pour pouvoir atteindre leur but, ils doivent être appliqués et disciplinés sur le terrain. La formation sfaxienne sera légèrement remaniée puisque Ghraïri ne pourra pas compter sur les services de Gharbi, Bnouni, Guemamdia et Abbès.
Formation probable
Khalloufi, Bouzidi, A. Ben Amor, Rouid, Merdassi, Mrabet, Hammami, Soumah, Nafti, Ismaïlou, Younès.

Noureddine BACCOUCHE

Hamdi Rouid : «Nous saurons nous surpasser»

Qu’avez-vous prévu pour le match de ce soir face à Al Ahly ?
Nous avons fait le nécessaire. Nous avons bien étudié l’adversaire en visionnant ses matches à travers la vidéo et surtout son dernier match face à l’équipe de l’Armée. Nous allons tout mettre en œuvre. Nous visons la victoire la seule issue pour monter sur le podium.
Comment allez-vous aborder le match ?
Nous n’avons pas de choix. Seule la victoire nous intéresse. Par conséquent, nous allons aborder le match avec sérieux et aussi avec un esprit conquérant et armés de la rage de vaincre. Bien sûr, notre tâche ne sera pas facile, mais nous saurons nous surpasser.
Où réside la clé de cette rencontre ?
Etre prudents, ne pas se précipiter et s’armer de sang-froid tout en étant disciplinés et appliqués sur le terrain.
Imposer notre jeu, exploiter convenablement nos points forts et ouvrir le score dès les 15 premières minutes. Nous allons jouer l’offensive sans oublier d’être vigilants en défense.

N.B.

Rétro : Revanche de 2006

Première finale de Supercoupe entre le CSS et Al Ahly après une finale en Coupe des champions en 2006 (1-1 et 1-0) pour les Ahlaouis.
C’est la deuxième finale de suite en Supercoupe pour le CSS après une première perdue contre l’ESS en février 2008 (1-2).
Par contre, c’est la 5e finale en Supercoupe pour Al Ahly après trois victoires en 2001, 2005 et 2006, une défaite en 1993.
Les clubs tunisiens comptent trois victoires et quatre défaites dans les finales de Supercoupe.
Les trois victoires ont été les œuvres de l’EST contre Motema (3-0) en 1996, de l’ESS contre Raja (2-2 et TAB 4-3) en 1998 et contre le CSS (2-1) en 2008.
Les quatre défaites ont été subies par l’EST contre l’ASEC (1-3) en 1998, l’ESS contre Enyimba (0-1) en  2003, et contre Al Ahly (0-0 TAB 3-4, en 2005, et le CSS contre l’ESS (1-2) en 2008.


A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com