Union Européenne – Tunisie : Le Conseil d’association se tiendra le 30 septembre





Au cours d’une rencontre avec la presse tunisienne, organisée mardi dernier, l’ambassadeur , chef de la délégation de la Commission européenne en Tunisie, M. Marc Pierini, a annoncé que le Conseil d’association entre l’U.E et la Tunisie aura lieu le 30 septembre. Ce Conseil, qui se tiendra à un niveau ministériel, sera consacré à l’évolution des projets de l’U.E dans notre pays ainsi que les objectifs d’avenir de ce partenariat. Tunis - Le Quotidien Depuis la signature d’un accord d’association avec la Tunisie en 1995, la Commission Européenne a procédé au financement et à la réalisation de plusieurs projets de développement dans notre pays tant au niveau économique qu’au niveau social et culturel. L’évaluation de ces projets ainsi que le partenariat entre la Tunisie et l’Union Européenne, sera donc au programme du Conseil d’association. M. Marc Pierini a souligné, à ce propos, que la Tunisie a réussi son défi économique, surtout en ce qui concerne la mise à niveau de l’industrie tunisienne, puisqu’elle a conçu sa propre politique de mise à niveau. Et d’ajouter que la Tunisie possède une très grande cohérence de l’administration économique, et que l’industrie tunisienne commence à s’intégrer dans l’Union Européenne à travers certains secteurs tel le câblage... L’ambassadeur, chef de la délégation de la Commission européenne a noté, également, qu’après l’élargissement de l’Union européenne (qui entre en vigueur au mois de mai 2004), la Tunisie aura plus d’opportunités pour consolider son association avec l’U.E. Cela fait, entre autres, partie des objectifs des prochaines étapes qui visent, en outre, à parvenir ensemble à coopérer dans le domaine de la gouvernance. M. Pierini a ajouté, par ailleurs, que la Tunisie doit continuer à attirer de plus en plus les investisseurs étrangers, et doit se différencier des autres pays engagés par des accords similaires avec l'U.E ainsi qu’aller à fond dans sa politique de mise à niveau, tel que l’a confirmé le Président de la République. Au sujet de l’émigration, M. Pierini a précisé que la Tunisie ne pose pas de problème pour l’U.E. en ce qui concerne les clandestins, puisqu’elle a, déjà, conçu sa propre politique pour limiter ce genre d’immigration qui a permis d’en réduire nettement le nombre. L’ambassadeur a affirmé, également, que l’Europe aura besoin, dans les années à venir, d’un nombre grandissant de travailleurs qualifiés puisque la moyenne d’âge ne cesse d’augmenter en Europe. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com