2004 sera l’année de la relance et 2005 celle de l’excellence





A l’approche des échéances de 2008, nombreux sont ceux qui se sentent menacés et ce sentiment découle à mon avis de tout un esprit qui devrait changer, en l’occurrence, l’esprit du protectionnisme qui fait que les entreprises ne tiennent pas leur sort en main. Cependant, j’estime que nous pourrons nous attendre à une année 2004 meilleure que 2003 et 2002. Les programmes de restructuration et de mise à niveau qui ont été mis en route passent de plus en plus comme un préalable vital pour les entreprises pour que celles-ci soient aptes à relever le défi de l’ouverture. La Tunisie a été, et reste, une destination de choix pour les investissements directs étrangers (IDE), et malgré la mauvaise conjoncture qui a suivi le 11 septembre 2001 et qui en a touché de plein fouet les flux dans plusieurs pays du monde, nous avons réussi à préserver notre image de destination privilégiée pour les investisseurs étrangers grâce à une véritable stabilité politique, économique et sociale. Grâce à cela, on peut se féliciter d’avoir pu surmonter les aléas difficiles de la conjoncture touristique et agricole. J’ose dire ainsi que 2004 va être une année exceptionnelle de relance et de croissance qui dépassera les 5%. Ces ambitions vont être concrétisées parce que l’on assiste aujourd’hui à une mobilisation globale de tous les intervenants sur la scène économique qui se sont débarrassés de l’esprit de protectionnisme et l’exemple de l’UGTT est démonstratif du nouveau climat qui règne désormais dans l’environnement économique du pays. Il n’y avait plus d’alternative que de mettre les mains à la pâte. Il suffit d’observer des pays comme Singapour ou bien la Suisse pour en tirer les enseignements. Ce sont des pays qui manquent de ressources mais qui ont réussi en misant sur leur labeur et leur savoir-faire. Je conclue pour dire que avec mes comptes, “celles d’un homme d’affaires qui compte ses sous”, l’année 2004 sera l’année de la vraie relance et 2005 sera celle de l’excellence. M. Jilani Ben M’barek Président de la C.C.T.T.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com