Toujours méfiants face aux plans US : Les marchés encore en baisse





Le Quotidien-Agences
Les marchés, toujours méfiants face aux plans américains de soutien à l'économie et de stabilisation du système financier, continuaient à reculer hier alors que de nombreuses entreprises annonçaient de mauvais résultats, nouveau signe de la gravité de la crise.
Comme la veille, les investisseurs déçus par le nouveau plan américain d'assainissement du système financier n'étaient pas plus rassurés par l'énorme plan de relance économique de Barack Obama --838 milliards de dollars-- adopté par le Sénat américain.
Si l'adoption du programme de relance était largement attendu, le plan du Trésor américain lui est jugé très décevant car trop complexe dans sa structure et trop vague sur certaines dispositions essentielles, notamment le volet très attendu de la reprise des actifs "pourris" des banques.
"Les investisseurs sont déçus du manque de détails du plan et doutent de l'efficacité (de l'idée) d'impliquer le secteur privé", expliquait Kathy Lien, de Global Forex Trading.
Le secrétaire au Trésor américain Tim Geithner a présenté mardi un plan de plusieurs centaines de milliards de dollars pour relancer le crédit et renforcer les banques, avec la création d'une structure à capitaux mixtes public-privé, dotée dans un premier temps de 500 milliards de dollars, pour reprendre les actifs douteux des banques.
Au-delà de ces annonces, les marchés financiers n'ont guère trouvé de réconfort du côté des résultats des entreprises, victimes de l'aggravation de la crise économique.
La deuxième banque helvétique, Credit Suisse, a ainsi annoncé mercredi une perte nette de 8,2 milliards de francs suisses (5,5 milliards d'euros) pour 2008, largement supérieure aux prévisions. Le géant de l'acier ArcelorMittal a lui accusé une baisse de 9% de son bénéfice net sur tout 2008 à 9,4 milliards de dollars (6,4 milliards d'euros), avec une perte de 2,6 milliards de dollars au dernier trimestre. Le sidérurgistes va continuer à réduire sa production au premier trimestre 2009 et a indiqué qu'il pourrait supprimer davantage d'emplois que prévu (9.000 programmés pour l'instant).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com