Finances : Le crédit bureau au service d’une meilleure gestion du risque de crédit





A l’initiative de la société Maghreb Crédit, une journée d’étude sur la meilleure gestion des risques de crédits à travers l’implémentation d’un crédit bureau a été organisée hier à Tunis.

Tunis – Le Quotidien
Le choix de ce thème pour le débat est d’autant plus important qu’il permet d’examiner un des outils financiers favorisant une meilleure gestion de crédits notamment dans cette conjoncture actuelle marquée par la crise financière internationale…
Les travaux de cette journée d’étude ont été ouverts par M. Taoufik Baccar, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), qui a mis l’accent dans son allocution sur les caractéristiques de cette conjoncture économique difficile et qui rappelle l’importance de l’évolution du dispositif de surveillance des risques, en particulier le renforcement de la transparence et la diffusion de l’information liée à l’octroi des crédits.
M. Baccar a souligné dans ce même contexte que la pérennité des banques dépend de la quantité et de la qualité des informations dont elles disposent sur les emprunteurs, mais tient, également, à leur capacité à exploiter efficacement ces informations.
Le gouverneur de la BCT a rappelé, par ailleurs, les différentes mesures adoptés par la Banque Centrale afin d’aider les banques tunisiennes à construire un avis objectif sur les performances des entreprises qu’elles financent et leur capacité à honorer leurs engagements…
Concernant les crédits de bureaux, M. Baccar a expliqué que s’il est vrai que ces derniers sont les substituts des centrales publiques lorsque celles-ci font défaut, rien n’interdit à ce que les deux structures coexistent dans la mesure où le contenu des informations qui y sont consignées ne sont nécessairement pas identiques.
Et de mentionner que le portage d’informations dans le cadre de ces structures permet de réduire les problèmes de sélection et d’aléa moral sur le marché de crédit et exerce un pouvoir disciplinaire sur les emprunteurs en contribuant à développer la transparence et à améliorer la qualité de l’information financière.
Cette journée d’étude a connu, également, l’intervention d’éminents experts tunisiens et étrangers dans le domaine des crédit bureaux, ainsi qu’un débat riche avec les professionnels des banques et les chefs d’entreprises ayant pris part à cette manifestation.


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com