Jendouba : Les deux amants infanticides écopent de six mois de prison





Tunis-Le Quotidien
Parfois un petit moment de plaisir peut vraiment coûter cher. Mais les démons de l’amour ont toujours exercé leur charme sur les êtres en manque, justement d’amour. En témoigne cette affaire qui a éclaté suite à la découverte du corps d’un nouveau-né enterré sous un arbre, pas loin d’un village situé à quelques encablures de la ville de Jendouba (Nord-Ouest).
Alertés, les agents de la garde nationale de la région ont ouvert une enquête qui n’a pas tardé à relever l’identité des deux suspects impliqués dans cette affaire.
Arrêtés, puis embarqués au poste, ils ont été soumis à un interrogatoire dont il ressort qu’auparavant la jeune fille âgée de trente-quatre ans avait fait la connaissance d’un homme marié âgé de quarante-neuf ans.
Le coup de foudre se transforma, dans la foulée, en une idylle. Folle amoureuse, la jeune fille n’hésita pas à offrir le symbole de son innocence à son amant. Au passage, elle tomba enceinte et ne découvrit sa grossesse que cinq mois plus tard. Il était malheureusement trop tard pour interrompre légalement cette grossesse.
Du coup, elle est allée informer son amant espérant qu’il allait la faire sortir de ce sale pétrin.
L’amant rassura sa maîtresse et la pria de garder son calme jusqu’à l’accouchement. Justement, le jour J, la jeune fille fut aidée par son amant et accoucha d’un nouveau-né qui fut tué par strangulation. Suite à quoi, le corps du bébé a été enterré sous un arbre.
Inculpé d’infanticide, les deux amants ont été traduit devant la justice qui les a condamnés à six mois de prison ferme.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com