Après les dernières précipitations : Comment prémunir le Grand Tunis des inondations ?





•Les experts diagnostiquent le mal et proposent des remèdes Les dégâts occasionnés par les récentes précipitations auraient-elles pu être évitées du moins atténuées ? Pourquoi certaines régions ont-elles été plus touchées que d’autres ? Comment remédier en profondeur et résorber de manière définitive et irrévocable les inondations dans le Grand Tunis ? Telles sont les questions qui s’imposent d’elles-mêmes après les fortes précipitations en deux temps qui ont touché de nombreuses localités. “Le Quotidien” a tenté dans le cadre de cette enquête d’apporter des éléments de réponse à cette interrogation en sollicitant l’avis de spécialistes en l’occurrence un urbaniste, un architecte, qui ont apporté des éclairages fort instructifs concernant un sujet à l’ordre du jour. Notre enquête nous a permis de cerner, par ailleurs, les raisons qui ont fait que certaines régions ont été plus que d’autres touchées, et ce, à la faveur de témoignages de leurs responsables municipaux. Tunis - Le Quotidien De l’avis de tous les spécialistes, la Tunisie n’avait pas connu un taux de pluviométrie aussi important en quantité, en comparaison aux dernières précipitations. En effet, dans certaines régions, les quantités de pluie tombées ont été de 80 fois supérieures à la moyenne habituelle. Il s’agit en fait, d’une catastrophe naturelle dont l’ampleur a dépassé les prévisions et les estimations les plus rationnelles. Il n’est point de doute que la mobilisation générale des divers services et la conjugaison des efforts des instances publiques, ont permis d’atténuer la crise et de prendre en charge les familles touchées par les inondations. Les services de la protection civile, le ministère de l’Agriculture, le ministère de la Défense, les diverses municipalités ont travaillé d’arrache-pied pour secourir les familles en difficulté et évacuer les eaux stagnantes. Spécialistes et responsables sont, certes, convaincus qu’il est possible de minimiser désormais les dégâts causés par les éventuelles pluies torrentielles, et ce, en réalisant des études adéquates pour recalibrer le réseau des eaux pluviales et surtout, mettre fin à la construction anarchique. En fait, les différentes localités de la capitale ont été touchées d’une manière inégale de par leur situation géographique et la configuration de leur sol. Certaines localités avaient accumulé une quantité d’eau supérieure à d’autres car elles étaient situées dans des cuvettes naturelles comme la région de Ben Arous, Bab Souika, Mnihla, toutefois, le problème général auquel toutes les municipalités étaient confrontés est la lenteur de l’écoulement des eaux. Elle réside dans le fait que les canalisations ne permettaient pas une évacuation rapide de l’eau pluviale car conçues initialement pour subvenir aux besoins d’une zone réduite. Les différents aménagements n’avaient pas pris en considération l’avance des constructions anarchiques dont les canalisations s’incrustent dans le réseau existant, sans études préalables. L’exemple de la municipalité de La Goulette est spécifique. Le maire de la ville, M. Tahar Saffane, précise qu’il faudrait désormais revoir le système d’évacuation des eaux pluviales dans la localité de La Goulette. En effet, dit-il, cette vision nécessite une étude approfondie pour résoudre à la base cette épineuse question et permettre ainsi un écoulement sans difficulté des eaux pluviales vers la mer. Pour la région d’El Aouina, dépendant de notre municipalité, dit-il, le problème est presque résolu. Un projet présidentiel est en cours de réalisation pour l’évacuation des eaux pluviales entre autres. Il est accompli à plus de 50%. Tous les spécialistes urbanistes et architectes et responsables étaient unanimes quant à la nécessité de revoir en profondeur la situation actuelle, par la réalisation d’études adéquates dans le but d’assurer une harmonie entre les divers réseaux pluviaux et d’assainissement. Dossier réalisé par Lotfi TOUATI et Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com