Somocer : Une activité en régression en 2008





La société moderne de la céramique «Somocer» a vu son chiffre d’affaires régresser tant sur le plan local qu’à l’export.


Tunis–Le Quotidien
Touchée, éventuellement, par le ralentissement de la croissance du secteur du bâtiment à l’échelle internationale et même en Tunisie, la société Somocer a connu une baisse notable au niveau de son chiffre d’affaires au terme de l’exercice 2008.
Le bilan des activités de la société pour 2008 affiche, en effet, une baisse 5,47% de son chiffre d’affaires, passant de 49,607 millions de dinars en 2007 à 46,893 millions de dinars pour l’exercice écoulé.
Cette régression est d’autant plus remarquable au niveau des activités à l’export avec une baisse de 16% du chiffre d’affaires qui s’est arrêté à 10,982 millions de dinars en 2008 contre 13,074 millions de dinars en 2007. Au niveau du marché local, le chiffre d’affaires de Somocer a enregistré un recul de 1,7% passant de 36,533 millions de dinars à 35,911 millions de dinars pour la même période.
Cette baisse au niveau du chiffre d’affaires intervient au moment où le management de la société a procédé à la multiplication par quatre de son enveloppe d’investissement qui est passée de 1,724 millions de dinars en 2007 à 8,619 millions de dinars en 2008.
Par ailleurs, les engagements bancaires ont augmenté de 1,538 million de dinars par rapport à 2007, provenant essentiellement d’une diminution de 0,801 million de dinars des dettes à court terme, passant de 33,496 millions de dinars en 2007 à 32,695 millions de dinars en 2008, et d’une augmentation de 2,339 millions de dinars des dettes à moyen et long termes.
De même la production de la société a connu une progression de 1,07% en 2008 avec 50,240 millions de dinars contre 49,706 millions de dinars en 2007. Le résultat de l’exercice a enregistré, également, une augmentation de 10,13% passant de 4,026 millions de dinars en 2007 à 4,434 millions de dinars en 2008, et ce,  en dépit des forts accroissements des prix des matières premières et des coûts de l’énergie au cours de l’exercice 2008.
Ces résultats laissent apparaître certaines interrogations quant aux perspectives de développement de la société, notamment dans la conjoncture actuelle marquée par des prévisions d’un ralentissement de la croissance économique internationale, qui devrait affecter les différents secteurs d’activité.


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com