la Tunisie dans le monde : 5e producteur de phosphate





La production annuelle  de la Tunisie en phosphate marchand est actuellement de 8 millions de tonnes par an; ce qui la place au 5e rang mondial  des pays producteurs de phosphate.
Deux acteurs se trouvent au premier plan: la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) qui s’occupe de
l'extraction du phosphate et le Groupe chimique tunisi en (GCT) qui le valorise en divers engrais minéraux.
C’était en avril 1885, lors d’une prospection dans la région de Metlaoui, que Philippe Thomas, géologue amateur français, a découvert des couches puissantes de phosphates de calcium sur le versant Nord de Jebel Thelja. D’autres prospections géologiques et des explorations de grande envergure ont suivi cette découverte pour révéler l’existence d’importants gisements de phosphate au sud et au nord de Kasserine.
L'exploitation minière des phosphates est plus que centenaire en Tunisie pour l'extraction du phosphate par la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) et plus que cinquantenaire dans le domaine de sa valorisation en divers engrais minéraux par le Groupe Chimique Tunisien (GCT). La Tunisie est ainsi pionnière à l'échelle internationale dans le domaine du phosphate naturel et des engrais minéraux.
A présent, les opérations d'exploitation se déroulent en surface dans les gisements du bassin minier de Gafsa, au Nord de Chott el Jérid dans la région sud du pays. La CPG exploite une dizaine de carrières réparties sur 5 centres miniers.


Engrais, acide phosphorique et autres usages
Les phosphates marchands tunisiens se rangent dans deux catégories principales basées sur le titre de P2O5 : la qualité 65-68% BPL destinée principalement à la production d’acide phosphorique et d’engrais minéraux et la qualité 60-62% BPL, utilisée en application directe. Autour de 80% de la production nationale de phosphate est livrée aux unités locales de transformation du GCT. Le reste   est acheminé au port de Sfax pour l'exportation.
La CPG exploite actuellement sept carrières à ciel ouvert et une seule mine souterraine. La production annuelle est actuellement de 8 millions de tonnes de phosphate marchand; ce qui place la Tunisie au 5ème rang mondial des pays producteurs de phosphate.
Après une longue expérience d'exportation du phosphate brut, la Tunisie s'est orientée vers la transformation et la valorisation de ce minerai par l'implantation d'une industrie locale de production d'acide phosphorique et d'engrais minéraux et ce au sein du Groupe Chimique Tunisien.
La Tunisie est le deuxième pays au monde à valoriser un grand pourcentage de sa production de phosphate (près de 80%). Le GCT compte quatre pôles industriels situés à Sfax et M'dhilla (usines de TSP), Gabès (usines d'acide phosphorique, DAP, DCP et ammonitrate) et Skhira (usine d'acide phosphorique).


Exportations vers une cinquantaine de pays
Le secteur phosphatier occupe une place importante dans l'économie tunisienne, tant au niveau de l'emploi qu'au niveau de la balance commerciale. Il assure l’emploi direct de 4300 personnes et l’emploi indirect a également bénéficié du secteur phosphatier, notamment le transport ferroviaire et maritime, la sous-traitance ainsi qu'un grand nombre d'activités annexes.
Les installations industrielles contribuent d'une manière significative à la promotion et au développement des diverses régions du sud Tunisien. Parallèlement au développement de l'industrie phosphatière en Tunisie et afin de satisfaire aux normes nationales et internationales les plus strictes en matière de protection de l’environnement, le GCT a mis au point un vaste programme de lutte contre la pollution dans tous les centres de production visant à contenir les rejets atmosphériques et solides.
A l'échelle mondiale, l'industrie tunisienne des phosphates occupe la 5ème place parmi les plus grands opérateurs internationaux dans cette activité. En effet, le phosphate naturel ainsi que ses dérivés (acide phosphorique, DAP, TSP, DCP...) sont exportés actuellement sur une cinquantaine de pays répartis dans les cinq continents. 
En 1994, le gouvernement tunisien a décidé l'unification de la direction générale de la CPG et du GCT par la nomination d'un même Président Directeur Général, elle a été suivie en 1996 par la fusion des deux directions commerciales. Ces décisions ont conféré au secteur plus de cohésion et d'efficacité.


M. A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com