Mme Douja Gharbi, membre du bureau exécutif du CJDchargée des relations internationales : « Le manque de visibilité, l’accès au financement et les procédures administratives… »





Pour une jeune chef d’entreprise, Mme Douja Ben Mahmoud Gharbi pense que le lancement d’un nouveau projet est souvent confronté à certaines difficultés émanant aussi bien du jeune dirigeant que de l’administration et du système financier tunisien.
Mme Ghrabi estime, en effet, que les jeunes dirigeants manquent d’une certaine visibilité dans le management de leurs projets. Il s’agit là d’un des principaux obstacles qui peuvent influer sur la réussite du projet, dans la mesure que ce facteur est très important notamment au niveau de l’identification des objectifs du projet ou également pour son financement.
Ce manque de visibilité est dû, selon Mme Gharbi, à un manque d’information et d’encadrement pour le jeune dirigeant, jusqu’à maintenant, même si des efforts importants sont déployés dans ce domaine depuis quelques années.
Pour Mme Douja Gharbi, le lancement d’un nouveau projet est confronté à un autre problème, non moins important, à savoir celui de l’accès au financement, d’autant que les banques tunisiennes ont encore tendance à préserver leurs intérêts beaucoup plus qu’à aider les jeunes à développer leurs projets. « Ce problème est dû, en partie, aux jeunes dirigeants eux-mêmes qui, en raison d’un manque de visibilité, ne présentent pas convenablement leurs projets pour le comité de financement », explique-t-elle.
Outre ces difficultés, Mme Douja Gharbi cite la lourdeur des procédures administratives qui représentent dans plusieurs cas un important obstacle pour le développement des nouveaux projets. Et notre interlocutrice d’avouer que l’administration tunisienne demeure  aujourd’hui beaucoup plus ouverte qu’auparavant d’autant qu’elle essaie de se rapprocher davantage des jeunes dirigeants et de les écouter pour connaître leurs
problèmes…
Mme Gharbi rappelle dans ce cadre les différentes rencontres organisées par le Centre des Jeunes Dirigeants, avec comme invités certains responsables des différents services administratifs, notamment la douane, l’administration fiscale… afin d’entretenir un débat constructif avec les jeunes dirigeants.


Propos recueillis par Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com