Aéroport Enfidha : Un prêt de 560 millions d’euros pour TAV Tunisie





Les constructeurs de l’aéroport d'Enfidha ont bénéficié d’un nouveau soutien financier de 560 millions d’euros. Le premier vol à partir de cet aéroport est prévu pour le 1er octobre 2009.


Tunis – Le Quotidien
La société TAV Tunisie, en charge de la construction et de l’exploitation du nouvel aéroport Enfidha, a signé, hier, des accords de financement à long terme en devises avec les institutions financières internationales partenaires de ce projet. Le coût total de cette nouvelle assistance financière est de 560 millions d’euros, dont 70 millions d’euros financés par la Banque Africaine de Développement (BAD).
La cérémonie de signature de ces accords a été organisée au siège de la BAD en présence des responsables et représentants des différentes institutions financières partenaires du projet.
En marge de cette cérémonie, M. Haluk Bilgi, directeur général de TAV Tunisie, a annoncé que le projet de l’aéroport d'Enfidha devrait être achevé prochainement, alors que le premier vol à partir de cet aéroport est prévu pour le 1er octobre prochain.
Et d’ajouter qu’en raison des pressions actuelles sur les marchés financiers, le financement de ce projet n’a pu être levé, comme prévu, auprès des banques commerciales. Ce sont, donc, les institutions de financement et du développement qui se sont chargées des ressources à long terme nécessaires au succès de ce projet.
Il s’agit de la Société financière internationale (SFI), la BAD, La Banque Européenne d’Investissement (BEI), le groupe de la Société Générale, la Proparco et l’AFD, ainsi que le Fonds de l’OPEP pour le développement international, et la Standard Bank.
Mme. Héla Cheikhrouhou, Chef de la division du financement de l’infrastructure au département du secteur privé de la BAD, a mis en valeur, au cours de cette cérémonie, le projet de l’aéroport Enfidha, ainsi que ses éventuelles répercussions sur l’économie tunisienne.
Il importe de rappeler que le projet prévoit la construction, l’exploitation et l’entretien du nouvel aéroport international Zine El Abidine Ben Ali d'Enfidha, dont la capacité d’accueil initiale serait de 7 millions de passagers par an. Le projet englobe également l’exploitation et l’entretien de l’actuel aéroport de Monastir.
Ce projet constitue un des éléments clés du 11e Plan de développement. Il représente la première concession dans le domaine du transport en Tunisie et la première concession d’aéroport dans la région du Maghreb. Le projet a créé près de 2200 emplois directs durant la phase de construction, et devrait générer 1200 emplois directs durant l’exploitation. 10 mille autres emplois indirects devraient être créés dans le secteur privé local grâce à ce projet.


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com