«Kairouan, Capitale de la culture islamique» : Pour que la réussite soit au rendez-vous





Terre de dialogue, de paix et de rayonnement scientifique, Kairouan est proclamée Capitale de la culture islamique pour l’année en cours.
Lors d’une conférence de presse, tenue hier, au siège de l’Agence Tunisienne de Communication Extérieure (ATCE), M. Abderraouf Al Basti, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine a présenté les différents programmes qui vont marquer la célébration de «Kairouan, Capitale de la culture islamique». La conférence a été aussi une occasion pour mettre en lumière l’histoire de la cité.
Le coup d’envoi des festivités sera donné le 8 mars prochain, à la grande mosquée de Kairouan, en présence des ministres arabes de la Culture, des présidents des associations culturelles régionales, des hommes de lettres, des créateurs, des universitaires et des chercheurs venus du monde entier. Cette ouverture officielle sera aussi marquée par l’inauguration du centre de la présentation du patrimoine de Kairouan, fondé à l’occasion de cette célébration. Suite à cette cérémonie officielle, les hôtes de Kairouan sont invités le 10 mars à découvrir le spectacle d’ouverture intitulé, «Le Kairoun éternel ». Oeuvre de Mourad Sakli, Ali Louati, Elyès Baccar et d’autres, ce spectacle offrira à l’assistance une idée profonde sur le patrimoine matériel et immatériel de la ville de Kairouan. «C’est un grand spectacle qui ne manque pas d’originalité et de créativité. Il sera diffusé en live sur notre chaîne nationale T7 et sur toutes les chaînes arabes et islamiques qui ont manifesté leur intérêt pour le spectacle», a expliqué le ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine lors du point de presse.


Activités tous azimuts
Côté séminaires internationaux, le programme de la célébration comporte plusieurs colloques nationaux et internationaux dont on cite : «Le rayonnement de Kairouan à travers les âges», «Dialogue des civilisations et diversité culturelle», «Présence de l’Islam et de la civilisation arabe en Nord de la Méditerranée» et «Catégories ayant des besoins spécifiques».
Nombreuses expositions sont à découvrir tout au long de l’année, traitant de différents thèmes et dévoilant les richesses de Kairouan et son rayonnement au Maghreb et en Afrique. Parmi ces expositions, on cite : «Manuscrits de Kairouan», «Kairouan vu par ses peintres», «Patrimoine architectural de Kairouan» et «Instruments médicaux et chirurgicaux chez les médecins du Maghreb Islamique».
Des représentations théâtrales, des tables rondes, des colloques nationaux, des concerts, des projections cinématographiques, des rencontres scientifiques et d’autres activités accompagneront les invités de Kairouan, tout au long de cette année. D’ailleurs, et pour bien animer la ville, de nouveaux festivals tels que «Le festival du chant mystique» et la semaine «Kairouan dans le cinéma» seront lancés, présentant d’autres facettes de Kairouan. Une première semaine culturelle syrienne du 9 au 13 juin, une autre d’Arabie Saoudite du 21 au 25 novembre et une troisième d’Egypte prévue du 8 au 12 décembre agrémenteront le programme de la célébration.
Notons que l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA) organisera une journée dédiée à Kairouan et que d’autres villes européennes, comme l’Espagne, et arabes, comme l’Algérie, abriteront des programmes consacrés à la célébration de «Kairouan, capitale de la culture islamique».


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com