Tebourba : Un berger escroc





Il vole le troupeau et prétend que les bêtes avaient péri après avoir attrapé la maladie de la langue bleue...


Tunis - Le Quotidien
Il est de coutume qu’un éleveur confie son troupeau à un berger «professionnel» pendant une longue période et ne le récupère qu’à la fin de la saison hivernale. Du coup, ces bergers sillonnent le Nord du pays d’Est en Ouest à la recherche d’herbe et autres foins et pailles.
Toujours est-il que dans cette affaire le principal accusé est allé chercher très loin dans son imagination une explication afin de justifier la disparition des soixante cinq moutons que lui avait confié leur propriétaire.
Nous sommes au mois de novembre 2008. Un éleveur originaire de la ville de Tebourba avait pris contact avec un berger de la région et après les formalités d’usage, il lui avait remis son troupeau constitué de soixante cinq moutons pour les faire paître dans les champs du Nord et du Nord-Ouest.
Rendez-vous trois mois plus tard pour remettre le troupeau à leur propriétaire. Malheureusement, le premier mars dernier, le berger, certes, s’est présenté au rendez-vous mais sans les bêtes.
Alors pour expliquer ce qui est arrivé, il n’a pas hésité à raconter à la victime une histoire à dormir, vraiment, debout. Le berger avait surpris le propriétaire du  troupeau en affirmant que les bêtes avaient attrapé la maladie de la langue bleue et qu’elles ont péri une à une. Bien évidemment, la victime n’a pas cru cette histoire avant d’aller porter plainte. Une enquête a été ouverte ayant abouti à l’arrestation du berger qui soumis à un interrogatoire a tout déballé aux auxiliaires de la justice en avouant avoir vendu les soixante-cinq moutons  à des éleveurs du centre du pays.
Inculpé d’abus de confiance, il a été mis en détention en attendant d’être traduit devant la justice.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com