La Commission européenne exhorte le Soudan à laisser les ONG revenir





Le Quotidien - Agences
La Commission européenne a exhorté le Soudan à laisser revenir les ONG internationales expulsées du Darfour, sous peine de voir les vies de centaines de milliers de personnes mises en danger dans la région.
"La Commission est sérieusement préoccupée par la décision du gouvernement soudanais", a déclaré dans un communiqué son porte-parole pour les questions d'aide humanitaire, John Clancy.
"Si les ONG ne voient pas leur statut et l'accès (au pays) réinstaurés immédiatement, cela affecterait gravement la poursuite des opérations humanitaires visant à sauver des vies au Darfour", a-t-il poursuivi.
L'UE est l'un des principaux pourvoyeurs d'aide humanitaire pour le Soudan. La Commission a annoncé en parallèle son intention de verser cette année 247 millions d'euros aux populations vulnérables de 12 pays africains.
Le Soudan se taille la part du lion avec 110 millions d'euros destinés à près de 6,5 millions de personnes. Plus de 60% de l'aide ira au Darfour: les déplacés mais aussi 2 millions de personnes vivant dans des communautés locales, y compris des nomades qui selon Bruxelles survivraient difficilement sans aide extérieure.
Depuis 2006, les montants versés ou promis par la Commission au Soudan s'élèvent à près de 460 millions d'euros.
Les autres pays concernés par l'enveloppe sont la République démocratique du Congo (RDC) avec 45 millions d'euros, le Tchad (30 millions d'euros), le Burundi et les réfugiés en Tanzanie (20 millions d'euros), la région du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie et Niger) avec 13 millions d'euros, l'Ouganda (12 millions d'euros), le Zimbabwe (5,5 millions d'euros) et le Kenya (3 millions d'euros).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com