la Tunisie dans le monde : 1e producteur de Deglet Nour





Selon l’organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Tunisie
a un potentiel naturel qui la place au premier rang des fournisseurs de l’Europe en Deglet Nour.
La FAO est claire : la Tunisie possède plus de 50 % de l’effectif mondial des palmiers produisant la variété Deglet Nour. Quelque 1,3 million de palmiers Deglet Nour sur plus de 4 millions de palmiers-dattiers dont 47% se trouvent dans la région de Kebili, les oasis contribuent à hauteur de 10% des exportations agricoles.
Les autres 50% étant partagés entre l’Algérie (1 million de palmiers), les USA (250 000 palmiers) et Israël (50 000 palmiers). Ce potentiel naturel la place au premier rang des fournisseurs de l’Europe avec 23 500 tonnes de dattes exportées en 1998 soit 46 % des exportations totales. Avec deux zones de production qui sont le Jerid ( Nefta et Tozeur) et Kebili, elle produit également, en plus de la deglet nour, des variétés communes dont les plus connues sont la kenta, l’alligh, la khouat alligh.


30 mille tonnes produites par an
La deglet nour (signifiant « doigt de lumière ») désigne l'une des 300 variétés de dattes existantes. On dit qu'elle est la « reine des dattes » ou un « soleil en miniature » et une appellation tunisienne protégée. Éthymologiquement, le mot degla viendrait du Dejla qui est le nom arabe du fleuve Tigre d'Irak, région depuis laquelle cette variété aurait été importée il y a quelques siècles.
Cette variété est particulièrement riche en apports énergétiques (295 kcal par 100 grammes). Fraîche, elle est composée de 70% d'eau, de sucres et de vitamine C. Elle contient aussi des sels minéraux. Elle est principalement cultivée en Tunisie dans la région du Jerid ainsi qu'en Algérie et dans les États arides du sud-ouest des États-Unis (Californie, Arizona et Texas) où le climat ressemble à celui de l'Afrique du Nord.
Selon le Groupement interprofessionnel des fruits tunisiens, la Tunisie est le premier exportateur mondial de Deglet nour. Les ventes annuelles moyennes sont de 30 000 tonnes dont 15 000 tonnes destinées au seul marché européen. La France est aujourd'hui le principal importateur d'Europe et le plus gros consommateur de dattes et en particulier de cette variété. La consommation se fait surtout pendant le mois de ramadan. En effet, la tradition prophétique fait apprecier ce fruit lors du rituel de rupture du jeûne.


Naturelle, douce et biologique
Symbole de fertilité et de prospérité des zones sahariennes et présahariennes, le palmier dattier vénéré par toutes les religions au Moyen-Orient, en Inde, en Chine, à travers l’Afrique et jusqu’aux lointaines îles du pacifique, est un grand arbre de 15 à 20 m de haut. Cet arbre cultivé par l’homme depuis des millénaires est dont l’origine demeure controversée s’épanouit à merveille dans les oasis du Sud tunisien où il aurait élu domicile depuis son introduction par les phéniciens qui, à partir du 3e millénaire avant J-C, diffuseront la culture du dattier, la phœniciculture, à travers toute la méditerranée.
Les oasis tunisiennes offrent un système écologique sain où l’arbre produit un fruit fort délicieux et de grande valeur. Ces oasis sont localisées dans les gouvernorats de Tozeur, Kebili, Gabès et Gafsa. Selon leur situation géographique et bioclimatique, on distingue les oasis continentales du Jérid (Tozeur et Nefta) et de Nefzaoua (Kebili et Douz), les oasis côtières de Gabès et les oasis d’altitude de Gafsa.
Cette diversité bioclimatique des régions de production permet la production de plus de 150 variétés de dattes sur une période qui s’étale de début octobre jusqu’à fin décembre.
La conduite de la production se fait d’une manière naturelle, douce et biologique.
Les régimes sont récoltés d’une manière ancestrale et manuelle et 90 % de la production nationale de dattes proviennent de terroir protégé : Il s’agit de l’IP «Deglet Nour du Jérid» qui représente 30 % de la production et l’IP «Deglet Nour de Nefzaoua» qui en représente 55 %. Les dattes de l’IP «Deglet Nour du Jerid » est à fort pourcentage de dattes demi-molles. Les dattes de l’IP «Deglet Nour de Nefzaoua » est à fort pourcentage de dattes molles.
Après la récolte, les dattes sont acheminées vers les stations de conditionnement. Certifiées Iso et HACCP, ces unités de conditionnement sont dotées de laboratoires d’analyses physico-chimiques et bactériologiques permettant un suivi rigoureux de  la qualité. Toutes les certifications sont délivrées par des autorités compétentes et sont soumises à une réglementation rigoureuse utilisant des contrôles méticuleux afin d’assurer un système de qualité irréprochable.
Produit très apprécié sur le marché mondial, les dattes tunisiennes sont à 60 % destinées à l’exportation. Elles  sont vendues dans plus de 57 pays répartis sur les cinq continents. Les marchés européens sont les plus importants.


M. A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com