S.T. : Selliti ne marque plus… : A qui la faute ?





Ça fait déjà quelque temps que Selliti ne marque plus. Est-il en méforme ou y a-t-il d’autres raisons à ce passage à vide ?
Mohamed Selliti, l’avant-centre stadiste n’a jamais été un grand chasseur de buts mais, également, il n’apprécie pas d’être un simple figurant et il lui arrive rarement de rester quatre ou cinq matches consécutifs sans visiter les filets adverses. Actuellement, il vit une telle situation au ST, et fait plus grave encore, il n’a jamais manqué d’occasions pour marquer mais sa touche finale l’a trahi à maintes reprises.


Perturbation mentale
Cette indigence lui cause pas mal de dégâts. Les supporters commencent à s’impatienter malgré leurs encouragements continus à leur attaquant vedette. Selliti le sait et ça ne fait que lui faire encore plus du mal car il s’impatiente de renouer avec les buts et cette merveilleuse sensation du devoir accompli pour un attaquant de pointe. Or, il est évident que ce joueur n’est pas au mieux dans sa tête. Etait-ce uniquement de sa faute.
Pourtant, tout allait bien pour l’attaquant stadiste durant une phase aller globalement réussie. Avec un bilan de quatre buts, il était parti pour réussir une belle saison. Or, il s’est passé quelque chose d’imprévu, qui a totalement changé la donne. Une offre «surprise» a émané de l’EST pour  enrôler le buteur stadiste. Les réactions ont été diverses mais les dirigeants n’étaient pas contre puisque Selliti est en fin de contrat (jusqu’au 30 juin 2009). Le joueur, intéressé par l’offre, a finalement préféré continuer avec le ST jusqu’à la fin de son engagement et décider par la suite de sa future destination.
Cette décision n’a pas plu à ses employeurs qui ne pensaient qu’à deux alternatives: partir avant la fin du contrat  avec une contre-partie intéressante — on a parlé de 200 mille dinars — ou rempiler pour deux ou trois autres saisons. Depuis, les rapports entre les deux parties sont devenus plus tendus et on aurait même suggéré à l’entraîneur de ne plus titulariser ce joueur. Ben Belgacem s’y était prêté et a mis son joueur sur le banc à Monastir.
Or, Seïko s’est blessé et Astride n’a pas donné de satisfaction et le coach était obligé d’aligner Selliti.
Ce dernier n’est plus serein et il a paru très perturbé. Son rendement sur le terrain s’en est ressenti et c’est ce qui explique en grande partie ses dernières petites sorties.
Selliti a besoin, actuellement, de confiance et de soutien. Les dirigeants et les supporters doivent le comprendre et le joueur doit également se ressaisir au plus vite.


Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com