EN BREF…





* Un chanteur impliqué dans une affaire de drogue !
Pas moins de sept personnes, dont un chanteur populaire, sont impliquées dans cette affaire de consommation d’une substance stupéfiante. Ces sept suspects ont été interpellés récemment et mis en détention, avant d’être écoutés, samedi dernier, par un juge d’instruction, lequel a procédé à une confrontation générale.
Une confrontation à l’issue de laquelle trois suspects, parmi lesquels figure ce chanteur populaire, ont été relâchés, cependant que la détention des quatre autres personnes se poursuivra en attendant un complément d’enquête…


* Arrêté, il accuse son ex-fiancée !
C’est au cours d’une ronde de routine effectuée dans le centre-ville, que les agents de la brigade de répression des substances stupéfiantes ont procédé à l’arrestation d’un suspect en possession d’une substance prohibée. Amené dans les locaux de la brigade, il a avoué que le joint, destiné à sa consommation personnelle, lui a été fourni par une jeune fille qui n’est autre que son ex-fiancée !
Interpellée à son tour, cette dernière a avoué certes en avoir consommé, mais niant toutefois toute implication dans l’écoulement de n’importe quel genre de ces substances, accusant dans la foulée son ex-soupirant de vouloir se venger pour la simple raison qu’elle l’avait plaqué !
Malgré la confrontation, les deux suspects ont campé sur leur position initiale au cours de toutes les étapes de l’enquête ; de même une fois traduits devant la Cour. Ce qui explique que l’affaire a été reportée à une date ultérieure…


* Prison et amende…pour un joint !
Encore une affaire «droguée», dont le point de départ fut l’arrestation d’un individu qui a laissé apparaître des signes de nervosité au cours d’un contrôle de papiers tout à fait ordinaire ! Ramené par les agents qui ont procédé à son arrestation dans les locaux de la brigade, le bonhomme allait rapidement avouer avoir consommé du cannabis puisé chez un jeune homme qu’il rencontrait pour la première fois.
Aussi, en attendant l’identification et l’arrestation du fournisseur en question, le consommateur a-t-il été traduit en jugement pour écoper d’un an de prison ferme et d’une amende de mille dinars…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com