C.A.B. 2 – E.A.M. 1 : Les Cabistes, sans trop forcer





Entre le CAB et EAM, l’invité-surprise des quarts de finale de la coupe de Tunisie, la logique a été respectée.
Sans que cette partie ait atteint des sommets, les Bizertins se sont facilement qualifiés pour la dixième fois de leur histoire pour une demi-finale de Coupe.
Dès le début, le CAB se rua à l’attaque en vue de contraindre les divisionnaires de Mateur à la faute. C’est ce qui a aidé les locaux à mener par deux buts d’avance après seulement un quart d’heure de jeu. Le premier but fut inscrit à la 10’ par l’intermédiaire de Hmizi, suite à une «une-deux» avec Jabbari. La seconde réalisation qui est l’œuvre de Ben Salem, suite à une mésentente entre le gardien et son pivot, parvenait à doubler le score pour le CAB. Cette première période fut tout à l’avantage des Cabistes qui étaient les meilleurs à tous les niveaux.
En seconde période, la pression des locaux s’est accentuée, mais sans résultat. La seule réaction des Mateurois a amené le penalty et l’action du seul but réussi par les visiteurs (60’). Gharbi s’est infiltré dans les dix-huit mètres et s’est fait crocheter. Le penalty qui s’en suivit fut dévié par Béjaoui mais la balle échut à Chatti qui a réduit la marque. Depuis, le jeu s’est stabilisé et la partie devint morne et ennuyeuse à suivre. Quelques occasions de buts ont été ratées par Jabbari (70’) et Baccari (80’) et ce fut tout pour la fin du match. Pour le CAB, l’objectif a été atteint devant un ensemble mateurois accrocheur qui n’a pas à rougir de cette élimination.

L. OUAKAD

Leurs impressions

Mohamed Azaïez (Entr. EAM)


«On savait que le CAB allait attaquer dès le début. On a essayé de museler l’adversaire en bloquant Baghouli et Gantassi. Mais les deux buts encaissés ont bouleversé nos plans. En seconde période, j’ai incorporé un second attaquant, ce qui fait que nous nous sommes portés plus vers l’avant et nous avons réduit le score. La qualité de jeu de l’adversaire et ses individualités ne nous ont pas permis de développer un meilleur jeu».


Larbi Zouaoui (Entr. CAB)


«Après la déroute de Sfax, il nous fallait retrouver la confiance. Ce fut fait lors de la première période de jeu et nous avons marqué deux buts.
En seconde période notre jeu a régressé, mais l’essentiel, à savoir la qualification, était fait».


L.O.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com