Mouvement Ettajdid : Ahmed Brahim, officiellement candidat à la présidentielle d’octobre prochain





Le premier secrétaire du Mouvement Ettajdid a annoncé officiellement, dimanche dernier, sa candidature à l'élection présidentielle prévue en octobre prochain.


Tunis-Le Quotidien
Ahmed Brahim, secrétaire général du Mouvement Ettajdid (Renouveau, opposition légale) est devenu le troisième candidat de l’opposition à la présidentielle prévue en octobre prochain. Ce professeur de linguistique française et arabe âgé de 62 ans a annoncé sa candidature à la magistrature suprême, lors d'un meeting tenu dans la salle de théâtre Al Hamra à Tunis, en présence des membres de son parti et de plusieurs personnalités politiques. Il a indiqué que sa candidature se fera sous la bannière d'une «coalition de gauche».
Outre son parti, le chef de la formation d’opposition héritière du Parti Communiste Tunisien (PCT) fondée en 1920 est parrainé par deux formations de gauche ainsi que par des personnalités indépendantes regroupées au sein d'une coalition baptisée "l'Initiative nationale pour la démocratie et le progrès". Le candidat a affirmé son attachement à la défense d'un "Etat démocratique moderne et laïc" en rupture avec l'opposition radicale proche des islamistes, réaffirmant son «refus de l’instrumentalisation de la religion à des fins politiques».
M. Brahim est le troisième candidat déclaré de l'opposition avec MM. Mohamed Bouchiha, chef du Parti de l'Unité Populaire (PUP, socialiste) et Ahmed Inoubli, secrétaire général de l’Union démocratique Unioniste (UDU, nationaliste arabe), deux partis parlementaires.
La candidature des dirigeants de l’opposition à la présidence est rendue possible par une loi exceptionnelle votée en dérogation de la Constitution, qui exige le parrainage de trente élus, une condition qu'aucune formation d'opposition ne peut remplir à elle seule. Cette loi permet à des opposants de postuler à la présidence, mais pose la condition d'être un chef élu d’un parti légal depuis au moins deux ans.
Le président de la République Ben Ali, a affirmé lors de son discours prononcé à l’occasion du 53e anniversaire de l’Indépendance que les prochaines élections générales se dérouleront dans un contexte de transparence, de respect de la légalité et d'observance des règles de la pratique démocratique.


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com