Carnet Culturel





Musique
Quoi ? Concert de la troupe «Days Later - Ultra Vomit». Où ? Au Centre Culturel et Sportif des Jeunes El Menzah 6. Quand ? A 19 heures.
Ce concert clôture la session du Festival de la Guitare qui a commencé le 21 mars. Un des concerts de qualité a été programmé dans différents lieux de la capitale au cours de cette session.
Concert de «Days Later - Ultra Vomit». Au Centre Culturel et Sportif des Jeunes El Menzah 6


Théâtre pour enfants


Quoi ? «Kanz Bourhène», une production de la Société «Jawhara» d’Arts de Kairouan. Où ? Au Centre National des Arts de la Marionnette. Quand ? A 11heures.
Cette représentation théâtrale entre dans le cadre du Festival du Théâtre pour enfants et de la Marionnette qui se poursuit jusqu’au 29 mars en cours.
«Kanz Bourhène» au Centre Culturel des Arts de la Marionnette, 23, Avenue de la Liberté. Tel : 71 833 079.


Cinéma


Quoi ? «Hassen et Morkas», un film du réalisateur égyptien Ramy Imam. Où ? Au Ciné Jamil d’El Menzah 6.
La particularité de ce film est qu’il réunit certaines des plus grandes vedettes du cinéma égyptien et arabe à l’instar de Omar Cherif et Adel Imam.
«Hassen et Morkas», de Ramy Imam au Ciné Jamil, El Menzah 6. Tel : 71 755 208. Email : cine.jamil@planet.tn.


Théâtre


Quoi ? Démarrage de «24heures de Théâtre non-stop». Où ? Au Centre des Arts Dramatiques et Scéniques du Kef. Quand ? Toute la journée.
Cette manifestation se déroule dans sa neuvième session qui comporte 32 représentations théâtrales dont six pièces de théâtres venues de l’étranger notamment de l’Autriche, de l’Italie, de l’Algérie et de l’Arabie Saoudite aux côtés de nombreuses autres représentations tunisiennes.
«24 heures de Théâtre non-stop» Au Centre des Arts Dramatiques et Scéniques du Kef


Kairouan Capitale de la Culture Islamique


Que visiter ?
La Zaouia Sidi Amor Abada
Cet espace sacré abrite la tombe de Sidi Amor Ben Salem Ben Amor Ben Saad Ben Meftah Abada El Ayari. Ce tombeau a été construit en 1872. Ce savant est une figure célèbre hors du commun par la force de son caractère et de sa foi qui ont marqué la vie de Kairouan. Maître forgeron élevé au rang de saint, il était vénéré et craint même à la fois par les Kairouanais et ses miracles ont eu une grande renommée. Parmi ses prophéties, il déclara en 1855 que Sébastopol ne serait pris que lorsque deux canons qu'il envoyait au Bey depuis Kairouan seraient arrivés devant la Cité moscovite. Et plus tard, ces deux canons sacrés devraient produire un effet merveilleux et amener la chute de cette ville. Une fois à Tunis le Bey envoya les deux canons à Constantinople. Ses fidèles, dans toute la régence et à Tunis en particulier se réjouissaient déjà par avance de la prise de Sébastopol qui allait infailliblement avoir lieu. La Zaouïa  a été conçue avec une architecture purement andalouse. Son musée renferme des objets en bois ainsi qu’une ferronnerie constituant de véritables œuvres d'art.


O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com